Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Raids aériens, roquettes et propagande

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex président Habyarimana

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Le cauchemar de la Seleçao

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

SUR LE NET

Kenya : l'opposition manifeste pour plus de démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu ?" : décryptage d’un phénomène

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

L'UMP en crise : entre dette et règlements de compte

En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Terrorisme : la France se protège contre "les loups solitaires"

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : la trahison des héros de l’indépendance

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • Rwanda : clôture de l’enquête française sur l’attentat contre Habyarimana

    En savoir plus

  • Les Femen poursuivies pour avoir dégradé les cloches de Notre-Dame de Paris

    En savoir plus

  • Cinquante-trois cadavres découverts par l’armée dans le centre de l’Irak

    En savoir plus

  • Jean-Baptiste de Franssu, ce Français nommé à la tête de la banque du Vatican

    En savoir plus

  • Brésil - Allemagne : "Les joueurs brésiliens ont souillé un maillot sacré"

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : en Allemagne, une victoire jugée "inimaginable”

    En savoir plus

  • Le Hamas vise Jérusalem et Tel-Aviv, Israël poursuit ses raids

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : les deux candidats revendiquent la victoire

    En savoir plus

  • La Coalition nationale syrienne a élu un nouveau chef

    En savoir plus

  • Au 30 juin, la dette de l’UMP a atteint 74,5 millions d’euros

    En savoir plus

  • Pour Kiev, "la 'libération' de Donetsk risque de poser des problèmes"

    En savoir plus

  • Somalie : un assaut shebab sur le palais présidentiel repoussé

    En savoir plus

Deux personnes condamnées dans l'affaire du Probo Koala

©

Vidéo par Valérie GIEBEL

Texte par AFP

Dernière modification : 23/10/2008

La cour d'assises de Côte d'Ivoire a condamné à 20 et 5 ans de prison deux personnes jugées pour le déversement, en août 2006, des déchets mortels du cargo Probo Koala. Les sept autres accusés ont été acquittés.

La cour d'assises de Côte d'Ivoire a condamné mercredi soir à 20 et 5 ans de prison deux personnes jugées à Abidjan pour le déversement en août 2006 des déchets mortels du cargo Probo Koala, et prononcé l'acquittement des sept autres accusés, selon un journaliste de l'AFP.

La cour a condamné à 20 ans de prison le principal accusé, le patron de la petite société Tommy qui avait déversé à l'air libre à travers Abidjan les déchets du Probo Koala, un cargo affrété par la multinationale Trafigura.

Salomon Ugborugbo, d'origine nigériane, était poursuivi pour empoisonnement, la pollution ayant provoqué, selon la justice, 17 décès et des milliers d'intoxications.

Une interdiction de séjour sur le territoire pendant 10 ans a été également prononcée contre lui.

Essoin Kouao, un agent de la société consignataire du Probo Koala au port d'Abidjan, poursuivi pour complicité d'empoisonnement, a été condamné à 5 ans de prison et à 10 ans de privation de droits civiques.

La justice lui reprochait d'avoir fourni les coordonnées de Tommy à la filiale ivoirienne de Trafigura, Puma Energy, pour décharger 528 m3 de slops (résidus du nettoyage des cales) du Probo Koala, un cargo spécialisé dans le transport d'hydrocarbures.

Après plus de trois heures de délibéré, la cour a en revanche prononcé l'acquittement des sept autres accusés alors que l'avocat général avait requis la veille 20 ans de prison pour cinq d'entre eux.

Ces cinq accusés étaient pourtant poursuivis aussi pour complicité d'empoisonnement ou seulement infraction au code de l'environnement pour l'un d'entre eux.

Il s'agit du commandant du port, de l'ancien directeur général des Affaires maritimes au ministère des Transports et de trois douaniers.

Pour le directeur technique de la société consignataire et un de ses subordonnés, également poursuivis, l'avocat général avait déjà demandé l'acquittement.

La plupart des accusés risquaient toutefois la perpétuité, la peine de mort n'étant plus appliquée en Côte d'Ivoire.

 

Première publication : 23/10/2008

Comments

COMMENTAIRE(S)