Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola: ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • Foot américain : un joueur musulman sanctionné pour une prière

    En savoir plus

L'insécurité, "fléau" des journalistes mexicains

Texte par AFP

Dernière modification : 26/10/2008

A l'issue de son assemblée annuelle, l'Association mexicaine des éditeurs de presse écrite (AME) a dénoncé le crime organisé dont les journalistes sont, selon elle, les "cibles".

L'insécurité des journalistes, cibles du crime organisé, a occupé l'essentiel des débats des éditeurs mexicains de presse écrite, qui ont conclu leur 24e assemblée annuelle samedi à Veracruz, sur la côte de l'Atlantique (est) du pays.
  
L'insécurité est un "fléau" pour les journalistes, affirme la déclaration finale de l'Association mexicaine des éditeurs de presse écrite (Ame), dont la 24e assemblée annuelle coïncidait avec le 25e anniversaire.
  
Au Mexique, 76 journalistes ont été tués ou sont portés disparus depuis 1987, a souligné lors des débats le directeur exécutif de la Société interaméricaine de presse (SIP), Julio Munoz.
  
Le Mexique est ainsi depuis cette date le deuxième pays le plus dangereux d'Amérique latine, derrière la Colombie (123 morts ou disparus), sur un total panaméricain de 344, et le bilan s'y est alourdi plus rapidement au cours des dernières années, une intensification "liée aux cartels de la drogue", a ajouté M. Munoz.
  
Les journalistes sont visés par des menaces directes ou indirectes, des intimidations sous forme de photos de leurs femmes ou de leurs enfants déposées à leur bureau, ont expliqué les intervenants de l'Ame. "Plus de 70% des attaques contre les journalistes proviennent de fonctionnaires", a insisté l'un des orateurs, dans une allusion directe à des policiers corrompus.
  
Pour protéger les journalistes et les aider à exercer leur métier, Ricardo Aleman, éditorialiste du quotidien national El Universal, a appelé les autorités à agir, et les médias à "constituer un front, en s'unissant à la société".
  
"Nous avons les moyens suffisants, avec la radio, la TV, internet, des médias de très grande pénétration", a-t-il insisté. "Voyez l'exemple de la Colombie, de l'Italie, ils l'ont fait", a-t-il cité en référence aux succès de la lutte contre le crime organisé dans ces pays.
  
Face à ces menaces vitales, celle que les nouveaux médias font planer sur l'avenir de la presse écrite sont passées à l'arrière-plan. "Les médias électroniques et internet ne sont pas une concurrence, mais un complément et une opportunité, ce sont des alliés", a conclu l'Ame dans sa déclaration finale.

Première publication : 26/10/2008

COMMENTAIRE(S)