Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

À quoi servent les grands électeurs ?

Vidéo par FRANCE 24

Dernière modification : 29/10/2008

Clé de voute du système électoral américain, c'est le Collège électoral qui, au final, donne les pleins pouvoirs au président et non les citoyens qui se sont rendus aux urnes. Pourquoi cette bizarrerie ? Réponse du professeur Ekovich.

Professeur à l'American University of Paris, Steven Ekovich est l'auteur de plusieurs ouvrages dont :

"Qui est John Kerry ?" (Editions Pepper, 2004);

"Les pétro-dynasties du Golfe : vrais ou faux dragons ?" (Eurorient, 2004);

"Les Etats-Unis : de la défense du libéralisme au nécessaire libéralisme de la défense", in Geostratégiques, No. 4, avril 2001;

"Les Etats-Unis et l'Allemagne : une relation profonde et parfois turbulente", in Géostratégiques, No. 2, février 2001;

"George W. Bush : vers une nouvelle politique étrangère" in Géostratégiques, No. 1, janvier 2001.


Retrouvez les autres émissions "La présidentielle américaine pour les nuls":

Un candidat indépendant peut-il être élu ?

Qui sont les électeurs indépendants ?

Ânes et Éléphants

Première publication : 27/10/2008

COMMENTAIRE(S)