Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • Les civils fuient leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

L'opération anti-piratage de Microsoft irrite les Chinois

©

Texte par Sébastien LE BELZIC , correspondant à Pékin

Dernière modification : 28/10/2008

Le géant américain du logiciel a lancé une vaste offensive contre le piratage de ses produits. Depuis le 21 octobre, un écran noir apparaît sur les ordinateurs de milliers de resquilleurs chinois qui dénoncent des procédés autoritaires.

“Ne vous laissez pas tyranniser par Microsoft !" Une nouvelle fois, la fronde est venue des blogs chinois. Des centaines de milliers d’internautes en colère s’en prennent au géant américain du logiciel. En cause, la vaste opération anti-piratage baptisée "Ecran noir" mise en place le 21 octobre dernier par le groupe américain.

 

Le mécanisme est simple. En mettant à jour leur logiciel Windows, les 250 millions de Chinois qui possèdent un ordinateur téléchargent automatiquement un logiciel anti-piratage qui fait virer au noir le fond d'écran de tous ceux qui possèdent une version piratée de Windows.

 

626En quelques heures, plus de 100 000 internautes se sont connectés sur les forum de sohu.com et de sina.com  pour crier leur colère.

 

“L’action de Microsoft est illégale, écrit un internaute. C’est une opération violente, agressive, qui va à l’encontre de la loi”. “Empêcher les gens d’utiliser des versions piratées est normale, explique un autre. Mais faire passer les écrans au noir ne va faire qu’augmenter la colère des Chinois et attirer des problèmes à Microsoft.”

 

"Quand Microsoft a pris pied en Chine, il a fermé les yeux sur le piratage. Maintenant qu'il domine le marché, il décide de supprimer le piratage, sciant l'échelle avec laquelle il a pu accéder à l'hégémonie", assure un autre blogueur.

 

"Microsoft est le plus dangereux hacker de Chine, qui s'introduit dans l'ordinateur des gens sans leur consentement", s'emporte enfin cet avocat de Pékin interrogé dans le China Daily. L’affaire fait grand bruit et a été relayée par toute la presse chinoise.

 
Au royaume du piratage, Microsoft n’est plus le roi

En vente à moins de 1 euro dans la rue, prés de neuf logiciels de Microsoft sur dix sont des versions pirates en Chine. Un gigantesque manque à gagner pour la société de Bill Gates qui a fait de la Chine l’une de ses priorités avec la construction, notamment, d’un centre de recherche flambant neuf à Pékin. La Chine est depuis cette année le premier pays au monde pour le nombre d’internautes avec plus de 250 millions de personnes connectées au Web.

 

Mais le choix de cette opération coup de poing sur les écrans d’ordinateur est risqué. En s’attirant l’ire de millions de Chinois, il les incite surtout à se tourner vers des solutions alternatives

 

Selon le quotidien hongkongais South China Morning Post des millions d'utilisateurs ont anticipé la campagne et déjà lâché leur version piratée de Microsoft Office au profit de logiciels élaborés en Asie.

 
Kingsoft, fabricant de logiciels basé à Hong Kong, a constaté une augmentation de 50 % de ses ventes depuis le début du mois d’octobre.

 

Enfin, certains proposent peut-être la solution à tous les problèmes : “Si Windows était gratuit, il n’y aurait plus de versions pirates, les entreprises dépenseraient moins en achat de logiciels et ça les soulagerait en ces temps de crise financière. Le prix des ordinateurs serait plus abordable et donc les ordinateurs seraient plus populaires”.

Première publication : 28/10/2008

Comments

COMMENTAIRE(S)