Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"La France, bonne et mauvaise élève"

En savoir plus

DÉBAT

Netanyahou aux États-Unis : coup de froid entre Israël et la Maison Blanche

En savoir plus

DÉBAT

Boris Nemtsov assassiné : l'opposition russe punie ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Mali : Bamako espère que les groupes du Nord signent l'accord de paix

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La France mise à l'index pour sa législation sur la fessée

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Grèce, Allemagne, Espagne… L'Agriculture européenne réformée

En savoir plus

ICI L'EUROPE

La France, principale bénéficiaire de la PAC

En savoir plus

FOCUS

Chine : vers de meilleures conditions pour les travailleurs migrants de Pékin

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Vieux Farka Touré, le blues du désert

En savoir plus

Les places européennes gagnées par l'euphorie

Texte par AFP

Dernière modification : 29/10/2008

La Bourse de Paris a enregistré, à la clôture, une progression de 9,23% de son indice principal, le CAC 40. Une envolée spectaculaire due, en partie, à la bonne tenue de Wall Street, mardi. Milan et Madrid gagnaient également plus de 8%.

La Bourse de Paris a clôturé sur une très forte hausse mercredi, le CAC 40 s'envolant de 9,23%, dans un marché euphorique au lendemain d'un rebond spectaculaire de Wall Street et à quelques heures d'une probable baisse des taux par la Réserve fédérale américaine (Fed).
  
L'indice parisien a grimpé de 287,65 points à 3.402,57 points, dans un volume d'échanges soutenu de 7,27 milliards d'euros. Il avait amorcé sa reprise mardi, en terminant sur un gain de 1,55%.
  
Selon un vendeur d'actions interrogé par l'AFP, la place parisienne était toujours portée par l'envolée spectaculaire de la Bourse de New York mardi, où le Dow Jones avait grimpé de 10,88%.
  
Selon le vendeur d'actions, les faibles valorisations de titres malmenés sur les dernières séances attirent les investisseurs et stimulent les achats.
  
Le marché était de surcroît soutenu par les anticipations d'une baisse par la Fed de son taux directeur, lors de sa décision de politique monétaire attendue pour 19H15 GMT.

Première publication : 29/10/2008

COMMENTAIRE(S)