Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le président du Parlement nigérien inquiété dans une affaire de trafic de bébés

En savoir plus

SUR LE NET

"L'Ice Bucket Challenge" détourné par un acteur américain

En savoir plus

SUR LE NET

Des militants anti-avortement s'opposent au " Ice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Honduras : ces enfants qui fuient leur pays au péril de leurs vies

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Garrigues, historien et spécialiste d'histoire politique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Birdman" en ouverture de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

À Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'aime l'entreprise"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La fin du calvaire pour Peter Theo Curtis

En savoir plus

  • Kiev assure que des troupes russes sont entrées sur son territoire

    En savoir plus

  • Syrie : 43 casques bleus capturés par un groupe armé dans le Golan

    En savoir plus

  • La jeune garde des économistes français impressionne le FMI

    En savoir plus

  • En images : des millions de criquets envahissent Antananarivo

    En savoir plus

  • Des pirates russes “patriotes” à l’assaut de banques américaines ?

    En savoir plus

  • Netflix prépare "Marseille", un "House of Cards" aux accents provençaux

    En savoir plus

  • L’OMS s’attend à plus de 20 000 cas d'Ebola en Afrique de l’Ouest

    En savoir plus

  • Brad Pitt et Angelina Jolie se sont mariés dans leur château en France

    En savoir plus

  • Vidéo : à Paris, les coiffeuses sans-papiers de Château d'eau se rebellent

    En savoir plus

  • Israël-Palestine, Libye, Russie... Ce que préconise François Hollande

    En savoir plus

  • La Française Clarisse Agbegnenou championne du monde de judo

    En savoir plus

  • La France retrouve ses mondialistes pour affronter l’Espagne

    En savoir plus

  • Erdogan débute son mandat présidentiel en Turquie

    En savoir plus

  • Matignon dément toute intention de toucher aux 35 heures

    En savoir plus

  • Michel Platini renonce à briguer la présidence de la Fifa

    En savoir plus

Le fils de Charles Taylor reconnu coupable de tortures

Texte par AFP

Dernière modification : 30/10/2008

"Chuckie" Taylor, le fils de l'ex-président du Liberia, a été reconnu coupable de complot d'assassinat et de tortures au cours d'un procès se tenant à Miami, aux États-Unis. Il encourt la prison à vie. La sentence sera rendue le 9 janvier.

Le fils de l'ancien président du Liberia Charles Taylor, "Chuckie" Taylor, a été reconnu coupable de tortures jeudi à Miami, dans ce qui constitue le premier procès aux Etats-Unis pour ce type de crimes commis à l'étranger, a indiqué à l'AFP une source judiciaire.
  
Un jury composé de 12 membres a déclaré Charles McArthur Emmanuel Taylor, plus connu sous le nom de "Chuckie" Taylor, coupable de complot d'assassinat et de tortures après deux jours de délibérations.
  
La sentence sera rendue le 9 janvier, a indiqué la source judiciaire.
  
Charles Taylor Junior, âgé de 31 ans, né aux Etats-Unis et possédant la nationalité américaine, encourt la prison à vie.
  
Il était à la tête des services antiterroristes lorsque son père dirigeait le Liberia de 1997 à 2003.
  
Le dossier d'accusation décrit en détail plusieurs cas de tortures et de meurtres qu'il aurait dirigés ou ordonnés entre avril 1999 et juillet 2003. Y figurent notamment le cas d'une victime placée nue dans une fosse et recouverte de fourmis à la piqûre particulièrement douloureuse ou encore des tortures au moyen de chocs électriques, d'eau bouillante ou d'un fer à repasser.
  
Il était également accusé d'avoir abattu sommairement des personnes arrêtées à un barrage routier, d'en avoir poignardé d'autres avec une baïonnette ou encore d'avoir brûlé vives ses victimes.
  
C'est la première fois que les Etats-Unis utilisent une loi fédérale votée en 1994 qui les autorise à juger les faits de tortures commises par des citoyens américains à l'étranger.
  
"Le verdict d'aujourd'hui est une étape importante pour s'assurer que la justice sera rendue lorsque des atrocités sont commises", a réagi dans un communiqué Elise Keppler de l'ONG Human Rights Watch (HRW).
  
"Jamais auparavant des auteurs de tortures à l'étranger n'avaient été poursuivis aux Etats-Unis. Nous nous tournons maintenant vers le département de la Justice pour que d'autres cas comme celui-ci soient jugés", a-t-elle ajouté.
  
Le Tribunal spécial pour la Sierra Leone (TSSL) juge actuellement Charles Taylor père pour crimes de guerre et crimes contre l'Humanité durant la guerre civile qui a déchiré ce pays de 1991 à 2001, faisant 120.000 morts. Le procès a été délocalisé à La Haye pour des raisons de sécurité.

Première publication : 30/10/2008

COMMENTAIRE(S)