Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Le succès permet à Koons de rester à Versailles

Texte par AFP

Dernière modification : 31/10/2008

L'exposition "Jeff Koons Versailles" est prolongée jusqu'au 4 janvier devant le succès jugé "exceptionnel" par les responsables du château de Versailles qui ont annoncé plus de 250 000 visiteurs depuis le 10 septembre.

"Jeff Koons Versailles" a attiré plus de 250.000 visiteurs depuis son ouverture le 10 septembre, un chiffre de fréquentation "exceptionnel" selon l'établissement public du musée et du domaine de Versailles qui a décidé de prolonger l'exposition jusqu'au 4 janvier.
  
Dans un communiqué publié vendredi, l'établissement public souligne le "véritable succès" de l'exposition qui a enregistré un "chiffre de fréquentation exceptionnel dans une période habituellement creuse après l'été".
  
L'exposition devait s'arrêter initialement le 24 décembre.
  
"Jeff Koons Versailles" présente dix-sept oeuvres monumentales de l'artiste américain installées dans les appartements royaux et les jardins du domaine.
  
La venue de Koons chez le Roi-Soleil, avait suscité débats et controverse. Avant même l'ouverture, des critiques s'étaient élevées sur l'opportunité de présenter cet artiste qui mêle pop art et kitsch, dans le château de Versailles, classé au patrimoine mondial de l'Humanité.
  
Les visiteurs auront donc encore plus de temps pour découvrir "Lobster", un homard géant en aluminium, pendu dans le salon de Mars, ou "Rabbit", lapin gonflable en inox, dans le salon de l'Abondance.

Première publication : 31/10/2008

COMMENTAIRE(S)