Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Sénégal : insécurité alimentaire en Casamance

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Otages en Syrie : la rançon ou la mort ?

En savoir plus

SUR LE NET

Après « l’Ice Bucket Challenge », place au « Rice Bucket Challenge »

En savoir plus

DÉBAT

Gouvernement Valls II : le bon choix ?

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un Mozart social-libéral à Bercy"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Si j'abandonne, tout s'effondre"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gouvernement Valls II : remaniement ou reniement ?

En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Emmanuel Macron, un ex-banquier touche-à-tout à Bercy

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

  • Vidéo : Lalish, capitale spirituelle et dernier refuge des Yazidis d'Irak

    En savoir plus

  • En images : les ministres du gouvernement Valls II

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Porto élimine Lille, reversé en Ligue Europa

    En savoir plus

  • Rencontre Poutine - Porochenko : "Le sort du monde se joue à Minsk"

    En savoir plus

L'Europe et l'Union africaine préparent le sommet de Nairobi

Vidéo par Karim YAHIAOUI

Texte par AFP

Dernière modification : 03/11/2008

Après avoir rencontré le président rwandais Paul Kagamé, les ministres des Affaires étrangères britannique et français, David Miliband et Bernard Kouchner, ont discuté de la situation au Nord-Kivu avec le président de l'Union africaine.

 

Lire aussi notre article : "Les internautes à la recherche des responsables du conflit"

  

Et notre dossier : "Combats au Nord-Kivu"

 

   
Les chefs de la diplomatie française et britannique ont rencontré dimanche en Tanzanie le président de l'Union africaine, à l'issue d'une tournée éclair dans la région pour trouver une issue à la crise dans l'est congolais, au coeur d'un sommet au Kenya la semaine prochaine.
   
Le ministre des Affaires étrangères britannique, David Miliband, et son homologue français Bernard Kouchner, dont le pays assure la présidence en exercice de l'Union européenne (UE), ont rencontré dimanche le président de l'UA, Jakaya Kikwete, dans le cadre de leurs efforts pour ramener le calme dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC).
   
"Sans une détermination nouvelle et énergique de la communauté internationale, la crise peut encore s'aggraver; la communauté internationale doit fournir une aide humanitaire, renforcer la MONUC (Mission de l'ONU en RDC) et aider à promouvoir et à appliquer les accords", affirment dimanche les deux ministres dans un communiqué conjoint.
   
M. Kikwete a fait savoir que l'UA préparait activement un sommet sur cette crise, organisé la semaine prochaine dans la capitale kényane Nairobi.
   
"Nous espérons que le sommet de Nairobi la semaine prochaine permettra de décider d'une feuille de route" sur les moyens de sortir de la crise, a déclaré dimanche à la presse dans la capitale économique tanzanienne Dar es-Salaam le ministre des Affaires étrangères tanzanien, Bernard Membe.
   
M. Membe rapportait les propos tenus par M. Kikwete à l'issue des entretiens avec MM. Miliband et Kouchner.
   
Aucune date précise n'a pour l'instant été annoncée pour ce sommet.
   
Les présidents congolais Joseph Kabila et rwandais Paul Kagame, ont accepté de participer à ce sommet à Nairobi, sous l'égide de l'ONU, en compagnie des chefs d'Etat de la région des Grands Lacs, des organisations régionales et de l'UA, selon le commissaire européen à l'Aide humanitaire Louis Michel arrivé vendredi à Kinshasa.
   
Au cours des dernières 36 heures, MM. Kouchner et Miliband se sont rendus dans la capitale congolaise Kinshasa, où ils ont rencontré M. Kabila, à Goma (capitale du Nord-Kivu, est de la RDC), à Kigali et à Dar es-Salaam, où ils ont mis dimanche l'accent sur "l'urgence" à régler la situation humanitaire très précaire des civils dans l'est.
   
"Plus de 1,6 million de déplacés internes sont pris au piège de la crise et ne peuvent pas être atteints facilement. Ils n'ont pas accès à de la nourriture, ni à de l'eau, ni aux autres éléments de première nécessité", a déclaré dimanche M. Miliband.
   
"Il y a une menace d'épidémies de maladies transmissibles et de malnutrition dans la zone", a-t-il prévenu.
   
"Les urgences en terme de nourriture, d'eau, d'abri et de soins doivent être couverts grâce à une mobilisation internationale et à la sécurisation des routes qui permettront l'arrivée de l'aide dans tout le Nord-Kivu où la majorité des camps sont isolés et inaccessibles", poursuit le communiqué conjoint.
   
L'est de la RDC est le théâtre depuis fin août d'un conflit entre l'armée congolaise et la rébellion du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP).
   
Les rebelles sont arrivés mercredi aux portes de Goma, et ont depuis décrété un cessez-le-feu unilatéral, qui semble respecté jusqu'à présent.
   
Les combats ont jeté sur les routes plusieurs dizaines de milliers de personnes, forcées de vivre dans une situation sanitaire très précaire.
   
Samedi soir, MM. Miliband et Kouchner avaient rencontré pendant plus d'une heure à Kigali le président rwandais, considéré comme un acteur-clé dans la région, et réaffirmé leur soutien à un renforcement des troupes de maintien de la paix de l'ONU en RDC.

Première publication : 02/11/2008

COMMENTAIRE(S)