Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Un raid israélien tue neuf spectateurs de la demi-finale du Mondial à Gaza

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

L'Europe et l'Union africaine préparent le sommet de Nairobi

©

Vidéo par Karim YAHIAOUI

Texte par AFP

Dernière modification : 03/11/2008

Après avoir rencontré le président rwandais Paul Kagamé, les ministres des Affaires étrangères britannique et français, David Miliband et Bernard Kouchner, ont discuté de la situation au Nord-Kivu avec le président de l'Union africaine.

 

Lire aussi notre article : "Les internautes à la recherche des responsables du conflit"

  

Et notre dossier : "Combats au Nord-Kivu"

 

   
Les chefs de la diplomatie française et britannique ont rencontré dimanche en Tanzanie le président de l'Union africaine, à l'issue d'une tournée éclair dans la région pour trouver une issue à la crise dans l'est congolais, au coeur d'un sommet au Kenya la semaine prochaine.
   
Le ministre des Affaires étrangères britannique, David Miliband, et son homologue français Bernard Kouchner, dont le pays assure la présidence en exercice de l'Union européenne (UE), ont rencontré dimanche le président de l'UA, Jakaya Kikwete, dans le cadre de leurs efforts pour ramener le calme dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC).
   
"Sans une détermination nouvelle et énergique de la communauté internationale, la crise peut encore s'aggraver; la communauté internationale doit fournir une aide humanitaire, renforcer la MONUC (Mission de l'ONU en RDC) et aider à promouvoir et à appliquer les accords", affirment dimanche les deux ministres dans un communiqué conjoint.
   
M. Kikwete a fait savoir que l'UA préparait activement un sommet sur cette crise, organisé la semaine prochaine dans la capitale kényane Nairobi.
   
"Nous espérons que le sommet de Nairobi la semaine prochaine permettra de décider d'une feuille de route" sur les moyens de sortir de la crise, a déclaré dimanche à la presse dans la capitale économique tanzanienne Dar es-Salaam le ministre des Affaires étrangères tanzanien, Bernard Membe.
   
M. Membe rapportait les propos tenus par M. Kikwete à l'issue des entretiens avec MM. Miliband et Kouchner.
   
Aucune date précise n'a pour l'instant été annoncée pour ce sommet.
   
Les présidents congolais Joseph Kabila et rwandais Paul Kagame, ont accepté de participer à ce sommet à Nairobi, sous l'égide de l'ONU, en compagnie des chefs d'Etat de la région des Grands Lacs, des organisations régionales et de l'UA, selon le commissaire européen à l'Aide humanitaire Louis Michel arrivé vendredi à Kinshasa.
   
Au cours des dernières 36 heures, MM. Kouchner et Miliband se sont rendus dans la capitale congolaise Kinshasa, où ils ont rencontré M. Kabila, à Goma (capitale du Nord-Kivu, est de la RDC), à Kigali et à Dar es-Salaam, où ils ont mis dimanche l'accent sur "l'urgence" à régler la situation humanitaire très précaire des civils dans l'est.
   
"Plus de 1,6 million de déplacés internes sont pris au piège de la crise et ne peuvent pas être atteints facilement. Ils n'ont pas accès à de la nourriture, ni à de l'eau, ni aux autres éléments de première nécessité", a déclaré dimanche M. Miliband.
   
"Il y a une menace d'épidémies de maladies transmissibles et de malnutrition dans la zone", a-t-il prévenu.
   
"Les urgences en terme de nourriture, d'eau, d'abri et de soins doivent être couverts grâce à une mobilisation internationale et à la sécurisation des routes qui permettront l'arrivée de l'aide dans tout le Nord-Kivu où la majorité des camps sont isolés et inaccessibles", poursuit le communiqué conjoint.
   
L'est de la RDC est le théâtre depuis fin août d'un conflit entre l'armée congolaise et la rébellion du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP).
   
Les rebelles sont arrivés mercredi aux portes de Goma, et ont depuis décrété un cessez-le-feu unilatéral, qui semble respecté jusqu'à présent.
   
Les combats ont jeté sur les routes plusieurs dizaines de milliers de personnes, forcées de vivre dans une situation sanitaire très précaire.
   
Samedi soir, MM. Miliband et Kouchner avaient rencontré pendant plus d'une heure à Kigali le président rwandais, considéré comme un acteur-clé dans la région, et réaffirmé leur soutien à un renforcement des troupes de maintien de la paix de l'ONU en RDC.

Première publication : 02/11/2008

Comments

COMMENTAIRE(S)