Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

  • En direct : cinquante-quatre Français au nombre des victimes du vol Air Algérie

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Trois Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

L'Europe et l'Union africaine préparent le sommet de Nairobi

Vidéo par Karim YAHIAOUI

Texte par AFP

Dernière modification : 03/11/2008

Après avoir rencontré le président rwandais Paul Kagamé, les ministres des Affaires étrangères britannique et français, David Miliband et Bernard Kouchner, ont discuté de la situation au Nord-Kivu avec le président de l'Union africaine.

 

Lire aussi notre article : "Les internautes à la recherche des responsables du conflit"

  

Et notre dossier : "Combats au Nord-Kivu"

 

   
Les chefs de la diplomatie française et britannique ont rencontré dimanche en Tanzanie le président de l'Union africaine, à l'issue d'une tournée éclair dans la région pour trouver une issue à la crise dans l'est congolais, au coeur d'un sommet au Kenya la semaine prochaine.
   
Le ministre des Affaires étrangères britannique, David Miliband, et son homologue français Bernard Kouchner, dont le pays assure la présidence en exercice de l'Union européenne (UE), ont rencontré dimanche le président de l'UA, Jakaya Kikwete, dans le cadre de leurs efforts pour ramener le calme dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC).
   
"Sans une détermination nouvelle et énergique de la communauté internationale, la crise peut encore s'aggraver; la communauté internationale doit fournir une aide humanitaire, renforcer la MONUC (Mission de l'ONU en RDC) et aider à promouvoir et à appliquer les accords", affirment dimanche les deux ministres dans un communiqué conjoint.
   
M. Kikwete a fait savoir que l'UA préparait activement un sommet sur cette crise, organisé la semaine prochaine dans la capitale kényane Nairobi.
   
"Nous espérons que le sommet de Nairobi la semaine prochaine permettra de décider d'une feuille de route" sur les moyens de sortir de la crise, a déclaré dimanche à la presse dans la capitale économique tanzanienne Dar es-Salaam le ministre des Affaires étrangères tanzanien, Bernard Membe.
   
M. Membe rapportait les propos tenus par M. Kikwete à l'issue des entretiens avec MM. Miliband et Kouchner.
   
Aucune date précise n'a pour l'instant été annoncée pour ce sommet.
   
Les présidents congolais Joseph Kabila et rwandais Paul Kagame, ont accepté de participer à ce sommet à Nairobi, sous l'égide de l'ONU, en compagnie des chefs d'Etat de la région des Grands Lacs, des organisations régionales et de l'UA, selon le commissaire européen à l'Aide humanitaire Louis Michel arrivé vendredi à Kinshasa.
   
Au cours des dernières 36 heures, MM. Kouchner et Miliband se sont rendus dans la capitale congolaise Kinshasa, où ils ont rencontré M. Kabila, à Goma (capitale du Nord-Kivu, est de la RDC), à Kigali et à Dar es-Salaam, où ils ont mis dimanche l'accent sur "l'urgence" à régler la situation humanitaire très précaire des civils dans l'est.
   
"Plus de 1,6 million de déplacés internes sont pris au piège de la crise et ne peuvent pas être atteints facilement. Ils n'ont pas accès à de la nourriture, ni à de l'eau, ni aux autres éléments de première nécessité", a déclaré dimanche M. Miliband.
   
"Il y a une menace d'épidémies de maladies transmissibles et de malnutrition dans la zone", a-t-il prévenu.
   
"Les urgences en terme de nourriture, d'eau, d'abri et de soins doivent être couverts grâce à une mobilisation internationale et à la sécurisation des routes qui permettront l'arrivée de l'aide dans tout le Nord-Kivu où la majorité des camps sont isolés et inaccessibles", poursuit le communiqué conjoint.
   
L'est de la RDC est le théâtre depuis fin août d'un conflit entre l'armée congolaise et la rébellion du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP).
   
Les rebelles sont arrivés mercredi aux portes de Goma, et ont depuis décrété un cessez-le-feu unilatéral, qui semble respecté jusqu'à présent.
   
Les combats ont jeté sur les routes plusieurs dizaines de milliers de personnes, forcées de vivre dans une situation sanitaire très précaire.
   
Samedi soir, MM. Miliband et Kouchner avaient rencontré pendant plus d'une heure à Kigali le président rwandais, considéré comme un acteur-clé dans la région, et réaffirmé leur soutien à un renforcement des troupes de maintien de la paix de l'ONU en RDC.

Première publication : 02/11/2008

COMMENTAIRE(S)