Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Proche-Orient : Hébron, symbole d’une paix qui semble impossible

En savoir plus

SUR LE NET

Sony et Kim Jong-Un critiqués sur la Toile

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les temps forts musicaux de l'année 2014

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

L'art de la bûche

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Gastronomie, la nouvelle cuisine des affaires étrangères

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Deuxième tour de l'élection présidentielle en Grèce

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Présidentielle tunisienne : le face à face Essebsi - Marzouki

En savoir plus

SUR LE NET

Le rapprochement avec Cuba divise la Toile américaine

En savoir plus

SUR LE NET

Noël : les jouets connectés au pied du sapin

En savoir plus

L'Europe et l'Union africaine préparent le sommet de Nairobi

Vidéo par Karim YAHIAOUI

Texte par AFP

Dernière modification : 03/11/2008

Après avoir rencontré le président rwandais Paul Kagamé, les ministres des Affaires étrangères britannique et français, David Miliband et Bernard Kouchner, ont discuté de la situation au Nord-Kivu avec le président de l'Union africaine.

 

Lire aussi notre article : "Les internautes à la recherche des responsables du conflit"

  

Et notre dossier : "Combats au Nord-Kivu"

 

   
Les chefs de la diplomatie française et britannique ont rencontré dimanche en Tanzanie le président de l'Union africaine, à l'issue d'une tournée éclair dans la région pour trouver une issue à la crise dans l'est congolais, au coeur d'un sommet au Kenya la semaine prochaine.
   
Le ministre des Affaires étrangères britannique, David Miliband, et son homologue français Bernard Kouchner, dont le pays assure la présidence en exercice de l'Union européenne (UE), ont rencontré dimanche le président de l'UA, Jakaya Kikwete, dans le cadre de leurs efforts pour ramener le calme dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC).
   
"Sans une détermination nouvelle et énergique de la communauté internationale, la crise peut encore s'aggraver; la communauté internationale doit fournir une aide humanitaire, renforcer la MONUC (Mission de l'ONU en RDC) et aider à promouvoir et à appliquer les accords", affirment dimanche les deux ministres dans un communiqué conjoint.
   
M. Kikwete a fait savoir que l'UA préparait activement un sommet sur cette crise, organisé la semaine prochaine dans la capitale kényane Nairobi.
   
"Nous espérons que le sommet de Nairobi la semaine prochaine permettra de décider d'une feuille de route" sur les moyens de sortir de la crise, a déclaré dimanche à la presse dans la capitale économique tanzanienne Dar es-Salaam le ministre des Affaires étrangères tanzanien, Bernard Membe.
   
M. Membe rapportait les propos tenus par M. Kikwete à l'issue des entretiens avec MM. Miliband et Kouchner.
   
Aucune date précise n'a pour l'instant été annoncée pour ce sommet.
   
Les présidents congolais Joseph Kabila et rwandais Paul Kagame, ont accepté de participer à ce sommet à Nairobi, sous l'égide de l'ONU, en compagnie des chefs d'Etat de la région des Grands Lacs, des organisations régionales et de l'UA, selon le commissaire européen à l'Aide humanitaire Louis Michel arrivé vendredi à Kinshasa.
   
Au cours des dernières 36 heures, MM. Kouchner et Miliband se sont rendus dans la capitale congolaise Kinshasa, où ils ont rencontré M. Kabila, à Goma (capitale du Nord-Kivu, est de la RDC), à Kigali et à Dar es-Salaam, où ils ont mis dimanche l'accent sur "l'urgence" à régler la situation humanitaire très précaire des civils dans l'est.
   
"Plus de 1,6 million de déplacés internes sont pris au piège de la crise et ne peuvent pas être atteints facilement. Ils n'ont pas accès à de la nourriture, ni à de l'eau, ni aux autres éléments de première nécessité", a déclaré dimanche M. Miliband.
   
"Il y a une menace d'épidémies de maladies transmissibles et de malnutrition dans la zone", a-t-il prévenu.
   
"Les urgences en terme de nourriture, d'eau, d'abri et de soins doivent être couverts grâce à une mobilisation internationale et à la sécurisation des routes qui permettront l'arrivée de l'aide dans tout le Nord-Kivu où la majorité des camps sont isolés et inaccessibles", poursuit le communiqué conjoint.
   
L'est de la RDC est le théâtre depuis fin août d'un conflit entre l'armée congolaise et la rébellion du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP).
   
Les rebelles sont arrivés mercredi aux portes de Goma, et ont depuis décrété un cessez-le-feu unilatéral, qui semble respecté jusqu'à présent.
   
Les combats ont jeté sur les routes plusieurs dizaines de milliers de personnes, forcées de vivre dans une situation sanitaire très précaire.
   
Samedi soir, MM. Miliband et Kouchner avaient rencontré pendant plus d'une heure à Kigali le président rwandais, considéré comme un acteur-clé dans la région, et réaffirmé leur soutien à un renforcement des troupes de maintien de la paix de l'ONU en RDC.

Première publication : 02/11/2008

COMMENTAIRE(S)