Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Loi santé : ce qui va changer

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Serge Atlaoui condamné à mort : La France peut-elle faire pression ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Méditerranée, sans stratégie face au drame l'Europe mise en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Émission spéciale : Marseille, le renouveau ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : sur les traces du réalisateur Henri Verneuil, réfugié arménien

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Génocide arménien, cent ans après déni et mémoire continuent de se côtoyer

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Léa Drucker

En savoir plus

TECH 24

Numérique : tout pour la musique

En savoir plus

Tripoli annonce la signature d'un accord avec Moscou

Vidéo par Cédric MOLLE-LAURENÇON

Texte par AFP

Dernière modification : 02/11/2008

Profitant de la visite de son dirigeant à Moscou, la Libye a conclu avec la Russie un accord de coopération dans le domaine du nucléaire civil. Une information que le Kremlin n'a pas confirmée.

La Libye et la Russie ont signé samedi un accord de coopération dans le domaine du nucléaire civil, à l'occasion de la visite du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi à Moscou, a annoncé à l'AFP le ministre libyen des Affaires étrangères, Abdelrahman Chalgham.
  
Cette signature n'a pas été confirmée côté russe.
  
"Un accord de coopération a été signé dans le domaine de l'utilisation pacifique du nucléaire civil, en particulier dans la conception et la construction des réacteurs et leur approvisionnement en combustible nucléaire", a déclaré M. Chalgham qui accompagnait le numéro un libyen à Moscou.
  
L'accord porte également sur la coopération dans les domaines de la médecine nucléaire et le traitement des déchets nucléaires, a-t-il ajouté.
  
Selon la délégation libyenne, l'accord a été signé côté russe par Ivan Kamenskikh, directeur général délégué de la Corporation d'Etat russe pour l'énergie atomique (Rosatom), et côté libyen par Ali Bachout, secrétaire général de la direction de l'énergie nucléaire
  
Le Kremlin n'a communiqué aucune information à ce sujet. Le porte-parole du gouvernement, Dmitri Peskov, a précisé qu'aucun accord en ce sens n'avait été signé lors de la rencontre entre M. Kadhafi et le Premier ministre Vladimir Poutine.
  
Les deux pays ont paraphé par ailleurs des accords "pour l'appel à la création d'une +Opep du gaz+", ainsi que pour l'ouverture d'une ligne aérienne directe entre Moscou et Tripoli, la création d'une banque mixte et la non-double imposition, a indiqué M. Chalgham.
  
Le quotidien russe Vedomosti avait évoqué auparavant la possible signature d'un accord dans le nucléaire civil, domaine dans lequel la Russie, tout comme la France, aimerait bien vendre sa technologie à Tripoli.
  
La Russie réfléchit à la création d'une "Opep du gaz" afin de coordonner la politique des principaux producteurs mondiaux. La libye, qui devait en être un des membres fondateurs, a toutefois déçu Moscou en prenant ses distances avec le projet, affirmait vendredi le quotidien Kommersant.
  

Première publication : 02/11/2008

COMMENTAIRE(S)