Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

10 ans de prison requis contre Simone Gbagbo en Côte d'Ivoire

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Fessée: une tradition française?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le président tchadien promet d'anéantir le chef de Boko Haram et savoir où il se trouve

En savoir plus

DÉBAT

Interdiction de la fessée ? La France se prend une claque par le conseil de l'Europe

En savoir plus

DÉBAT

Nucléaire iranien : accord en vue ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"L'abri" : plongée dans un centre d'hébergement pour SDF

En savoir plus

FOCUS

À Toulon, la communauté musulmane tente de lutter contre "l'islamalgame"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : les enfants soldats de l'EI

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola : un an après le début de l'épidémie, quel bilan tirer ?

En savoir plus

Tripoli annonce la signature d'un accord avec Moscou

Vidéo par Cédric MOLLE-LAURENÇON

Texte par AFP

Dernière modification : 02/11/2008

Profitant de la visite de son dirigeant à Moscou, la Libye a conclu avec la Russie un accord de coopération dans le domaine du nucléaire civil. Une information que le Kremlin n'a pas confirmée.

La Libye et la Russie ont signé samedi un accord de coopération dans le domaine du nucléaire civil, à l'occasion de la visite du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi à Moscou, a annoncé à l'AFP le ministre libyen des Affaires étrangères, Abdelrahman Chalgham.
  
Cette signature n'a pas été confirmée côté russe.
  
"Un accord de coopération a été signé dans le domaine de l'utilisation pacifique du nucléaire civil, en particulier dans la conception et la construction des réacteurs et leur approvisionnement en combustible nucléaire", a déclaré M. Chalgham qui accompagnait le numéro un libyen à Moscou.
  
L'accord porte également sur la coopération dans les domaines de la médecine nucléaire et le traitement des déchets nucléaires, a-t-il ajouté.
  
Selon la délégation libyenne, l'accord a été signé côté russe par Ivan Kamenskikh, directeur général délégué de la Corporation d'Etat russe pour l'énergie atomique (Rosatom), et côté libyen par Ali Bachout, secrétaire général de la direction de l'énergie nucléaire
  
Le Kremlin n'a communiqué aucune information à ce sujet. Le porte-parole du gouvernement, Dmitri Peskov, a précisé qu'aucun accord en ce sens n'avait été signé lors de la rencontre entre M. Kadhafi et le Premier ministre Vladimir Poutine.
  
Les deux pays ont paraphé par ailleurs des accords "pour l'appel à la création d'une +Opep du gaz+", ainsi que pour l'ouverture d'une ligne aérienne directe entre Moscou et Tripoli, la création d'une banque mixte et la non-double imposition, a indiqué M. Chalgham.
  
Le quotidien russe Vedomosti avait évoqué auparavant la possible signature d'un accord dans le nucléaire civil, domaine dans lequel la Russie, tout comme la France, aimerait bien vendre sa technologie à Tripoli.
  
La Russie réfléchit à la création d'une "Opep du gaz" afin de coordonner la politique des principaux producteurs mondiaux. La libye, qui devait en être un des membres fondateurs, a toutefois déçu Moscou en prenant ses distances avec le projet, affirmait vendredi le quotidien Kommersant.
  

Première publication : 02/11/2008

COMMENTAIRE(S)