Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

EXPRESS ORIENT

Arabie saoudite : le temps du changement

En savoir plus

DÉBAT

Loi sur le renseignement : sécurité ou liberté ?

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle au Burundi : le risque de déstabilisation

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Renseignement : une loi qui inquiète

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Budget britannique : to cut or not to cut?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'Iran fait la chasse aux coupes de cheveux "sataniques""

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burundi : un haut responsable en fuite dénonce un "coup d'État"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'amour fait songer, vivre et croire"

En savoir plus

FOCUS

Finlande : les populistes au gouvernement?

En savoir plus

Deux chefs de la police tués par des tueurs à gage présumés

Texte par REUTERS

Dernière modification : 04/11/2008

Des tueurs à gage présumés ont abattu deux hauts responsables des forces de l'ordre du Mexique. Dans le pays, où la violence liée au trafic de drogue ne cesse de grandir, 29 personnes ont été tuées entre dimanche soir et lundi soir.

Des tueurs à gage présumés ont abattu deux hauts responsables des forces de l'ordre du Mexique, a annoncé lundi la police.

Les violences causées par les cartels de la drogue ont fait 4.060 morts dans le pays cette année.

Dimanche soir, des hommes armés ont lancé des grenades et ouvert le feu sur le chef de la police de l'Etat de Sonora, dans le nord du pays, alors qu'il entrait dans un hôtel de Nogales, ville frontalière des Etats-Unis.

Quelques heures plus tard, plus près de Mexico, des tireurs, qu'on pense être des tueurs à gages à la solde d'un cartel, ont abattu le chef de la police judiciaire de l'Etat de Mexico, alors qu'il quittait son domicile lundi matin.

Entre dimanche soir et lundi soir, 29 personnes ont été tuées au Mexique dans des crimes liés au trafic de drogue, a indiqué le quotidien Reforma.

Meurtres et embuscades se multiplient, en riposte à l'offensive anti-drogue lancée par le président Felipe Calderon et sous l'effet d'une guerre des gangs, qui se disputent le contrôle des voies d'accès aux Etats-Unis dans les villes frontalières.

Depuis jeudi, douze policiers ont été tués dans l'Etat de Mexico, ont annoncé les services du procureur général local.

Dans tout le pays, ce sont 200 policiers et militaires qui ont été abattus dans les quatre derniers mois.

La majorité des victimes sont des passeurs de drogue, mais les policiers sont fréquemment pris pour cible par les trafiquants. Ces derniers tentent d'intimider les forces de l'ordre, ou de punir des policiers corrompus travaillant pour des cartels rivaux.

Calderon a envoyé quelque 40.000 soldats et policiers fédéraux vers les secteurs les plus dangereux du Mexique, mais les violences sont tout de même en augmentation.

La première attaque visant le public a été enregistrée en septembre, lorsque des hommes armés ont lancé une grenade dans la foule, tuant huit civils.

Lundi, des policiers ont trouvé six corps abandonnés dans un hangar à Tijuana, ville frontalière des Etats-Unis sur la côte pacifique.

Dimanche soir, à Ciudad Juarez, tout près du Texas, des tireurs ont abattu un homme de 26 ans dans un hôpital de la Croix-Rouge, alors que la victime attendait d'être opérée après avoir été blessée par balles lors d'un affrontement entre bandes rivales, a rapporté la police.
 

Première publication : 04/11/2008

COMMENTAIRE(S)