Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

Deux chefs de la police tués par des tueurs à gage présumés

Texte par REUTERS

Dernière modification : 04/11/2008

Des tueurs à gage présumés ont abattu deux hauts responsables des forces de l'ordre du Mexique. Dans le pays, où la violence liée au trafic de drogue ne cesse de grandir, 29 personnes ont été tuées entre dimanche soir et lundi soir.

Des tueurs à gage présumés ont abattu deux hauts responsables des forces de l'ordre du Mexique, a annoncé lundi la police.

Les violences causées par les cartels de la drogue ont fait 4.060 morts dans le pays cette année.

Dimanche soir, des hommes armés ont lancé des grenades et ouvert le feu sur le chef de la police de l'Etat de Sonora, dans le nord du pays, alors qu'il entrait dans un hôtel de Nogales, ville frontalière des Etats-Unis.

Quelques heures plus tard, plus près de Mexico, des tireurs, qu'on pense être des tueurs à gages à la solde d'un cartel, ont abattu le chef de la police judiciaire de l'Etat de Mexico, alors qu'il quittait son domicile lundi matin.

Entre dimanche soir et lundi soir, 29 personnes ont été tuées au Mexique dans des crimes liés au trafic de drogue, a indiqué le quotidien Reforma.

Meurtres et embuscades se multiplient, en riposte à l'offensive anti-drogue lancée par le président Felipe Calderon et sous l'effet d'une guerre des gangs, qui se disputent le contrôle des voies d'accès aux Etats-Unis dans les villes frontalières.

Depuis jeudi, douze policiers ont été tués dans l'Etat de Mexico, ont annoncé les services du procureur général local.

Dans tout le pays, ce sont 200 policiers et militaires qui ont été abattus dans les quatre derniers mois.

La majorité des victimes sont des passeurs de drogue, mais les policiers sont fréquemment pris pour cible par les trafiquants. Ces derniers tentent d'intimider les forces de l'ordre, ou de punir des policiers corrompus travaillant pour des cartels rivaux.

Calderon a envoyé quelque 40.000 soldats et policiers fédéraux vers les secteurs les plus dangereux du Mexique, mais les violences sont tout de même en augmentation.

La première attaque visant le public a été enregistrée en septembre, lorsque des hommes armés ont lancé une grenade dans la foule, tuant huit civils.

Lundi, des policiers ont trouvé six corps abandonnés dans un hangar à Tijuana, ville frontalière des Etats-Unis sur la côte pacifique.

Dimanche soir, à Ciudad Juarez, tout près du Texas, des tireurs ont abattu un homme de 26 ans dans un hôpital de la Croix-Rouge, alors que la victime attendait d'être opérée après avoir été blessée par balles lors d'un affrontement entre bandes rivales, a rapporté la police.
 

Première publication : 04/11/2008

COMMENTAIRE(S)