Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

« Le Brexit est un vote xénophobe, il révèle une coupure du Royaume-Uni en deux »

En savoir plus

POLITIQUE

"L’Europe est une famille de peuples, libres de vivre ensemble ou de partir"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Brexit : "Chacun doit mener sa vie comme il l'entend"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Matthew McConaughey en pleine guerre de Sécession dans "Free State of Jones"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Porto Rico, le virus Zika se propage à grande vitesse

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Quand les séries télé fabriquent des héros géopolitiques

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un président en campagne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Année noire pour le tourisme en Turquie

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Après neuf ans de travaux, le canal de Panama prêt à accueillir des navires géants

En savoir plus

Le Venezuela, la Bolivie et Cuba applaudissent l'élection d'Obama

Vidéo par Jennifer KNOCK

Texte par AFP

Dernière modification : 06/11/2008

Les trois bêtes noires de l'administration Bush en Amérique latine, le Venezuela d'Hugo Chavez, la Bolivie d'Evo Morales et Cuba de Castro ont félicité le président Obama. Son élection fait renaître tous les espoirs dans ces pays.

Lire aussi le carnet de route de nos envoyées spéciales à Chicago, Leela Jacinto et à Phoenix, Marie Valla.
 

Retrouvez également le portrait de Barack Obama en cliquant ici.

 

Le gouvernement cubain a salué mercredi la victoire du démocrate Barack Obama à la présidentielle américaine et déclaré que tout allégement de l'embargo serait le "bienvenu", a rapporté la ministre des Investissements étrangers, Marta Lomas.
   
"Si Obama fait un geste pour alléger le blocus, il sera le bienvenu et bien sûr que cela va nous aider, même si nous sommes prêts à ce que la situation reste inchangée", a déclaré la ministre à des journalistes.
   
"Bien sûr que je suis contente qu'Obama ait gagné, je crois que le peuple américain méritait cela", a-t-elle ajouté lors d'une visite à la Foire internationale de La Havane.
   
"Nous allons continuer à travailler, continuer à lutter, et nous devons continuer à résoudre nos problèmes par nous-mêmes", a-t-elle encore dit.
   
Barack Obama, qui a remporté la présidentielle de mardi, s'est déclaré prêt à dialoguer avec le président Raul Castro, frère et successeur de Fidel depuis février, et a promis d'alléger l'embargo que les Etats-Unis imposent depuis 1962 contre l'île communiste.
   
Fidel Castro, 82 ans, qui reste très influent malgré sa "retraite médicale", avait pris partie pour Obama, "plus intelligent et cultivé", selon lui, que son rival malheureux John McCain, mais n'a fait jusqu'ici aucun commentaire sur son élection.
   
Les présidents brésilien Luiz Inacio Lula da Silva, bolivien Evo Morales et vénézuélien Hugo Chavez, tous proches de Fidel Castro, père de la révolution cubaine, ont eux réclamé d'Obama qu'il en finisse avec cet embargo.

Première publication : 06/11/2008

COMMENTAIRE(S)