Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Argentine : OGM et pesticide, un tandem toxique ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Maréma, nouvelle voix du Sénégal

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Il voulait faire de ma fille une future endoctrinée"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Ethiopie: le défi vert

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Pour Cécile Kyenge, la demande d'asile en Europe doit être simplifiée

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Handicap : l'Europe à la traîne ?

En savoir plus

LIGNE DIRECTE

Étudiants d'Abidjan, la colère gronde

En savoir plus

REPORTERS

Antiquités syriennes : sur les routes du trafic

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Viols présumés en Centrafrique : des zones d'ombre dans l'affaire

En savoir plus

Le Venezuela, la Bolivie et Cuba applaudissent l'élection d'Obama

Vidéo par Jennifer KNOCK

Texte par AFP

Dernière modification : 06/11/2008

Les trois bêtes noires de l'administration Bush en Amérique latine, le Venezuela d'Hugo Chavez, la Bolivie d'Evo Morales et Cuba de Castro ont félicité le président Obama. Son élection fait renaître tous les espoirs dans ces pays.

Lire aussi le carnet de route de nos envoyées spéciales à Chicago, Leela Jacinto et à Phoenix, Marie Valla.
 

Retrouvez également le portrait de Barack Obama en cliquant ici.

 

Le gouvernement cubain a salué mercredi la victoire du démocrate Barack Obama à la présidentielle américaine et déclaré que tout allégement de l'embargo serait le "bienvenu", a rapporté la ministre des Investissements étrangers, Marta Lomas.
   
"Si Obama fait un geste pour alléger le blocus, il sera le bienvenu et bien sûr que cela va nous aider, même si nous sommes prêts à ce que la situation reste inchangée", a déclaré la ministre à des journalistes.
   
"Bien sûr que je suis contente qu'Obama ait gagné, je crois que le peuple américain méritait cela", a-t-elle ajouté lors d'une visite à la Foire internationale de La Havane.
   
"Nous allons continuer à travailler, continuer à lutter, et nous devons continuer à résoudre nos problèmes par nous-mêmes", a-t-elle encore dit.
   
Barack Obama, qui a remporté la présidentielle de mardi, s'est déclaré prêt à dialoguer avec le président Raul Castro, frère et successeur de Fidel depuis février, et a promis d'alléger l'embargo que les Etats-Unis imposent depuis 1962 contre l'île communiste.
   
Fidel Castro, 82 ans, qui reste très influent malgré sa "retraite médicale", avait pris partie pour Obama, "plus intelligent et cultivé", selon lui, que son rival malheureux John McCain, mais n'a fait jusqu'ici aucun commentaire sur son élection.
   
Les présidents brésilien Luiz Inacio Lula da Silva, bolivien Evo Morales et vénézuélien Hugo Chavez, tous proches de Fidel Castro, père de la révolution cubaine, ont eux réclamé d'Obama qu'il en finisse avec cet embargo.

Première publication : 06/11/2008

COMMENTAIRE(S)