Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

le Venezuela a lancé le "Petro", sa crypto-monnaie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : Morgan Tsvangirai inhumé dans son village natal

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Afrin: une guerre sans images

En savoir plus

LE DÉBAT

Offensive sur Afrin en Syrie : Damas, Ankara, un nouveau rapport de force ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Gabriel Attal : "Les propos de Laurent Wauquiez sont indignes et pas au niveau du chef d'un grand parti d'opposition"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Guillaume Larrivé : "On voit que la meute est en marche aux ordres de l'Élysée"

En savoir plus

FOCUS

RD Congo : la Chine à l'assaut du cobalt

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Isabelle Carré écrivaine se dévoile dans "Les Rêveurs"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Sandales, tunique rouge et colliers à fleurs" pour Justin Trudeau en Inde

En savoir plus

Le Venezuela, la Bolivie et Cuba applaudissent l'élection d'Obama

Vidéo par Jennifer KNOCK

Texte par AFP

Dernière modification : 06/11/2008

Les trois bêtes noires de l'administration Bush en Amérique latine, le Venezuela d'Hugo Chavez, la Bolivie d'Evo Morales et Cuba de Castro ont félicité le président Obama. Son élection fait renaître tous les espoirs dans ces pays.

Lire aussi le carnet de route de nos envoyées spéciales à Chicago, Leela Jacinto et à Phoenix, Marie Valla.
 

Retrouvez également le portrait de Barack Obama en cliquant ici.

 

Le gouvernement cubain a salué mercredi la victoire du démocrate Barack Obama à la présidentielle américaine et déclaré que tout allégement de l'embargo serait le "bienvenu", a rapporté la ministre des Investissements étrangers, Marta Lomas.
   
"Si Obama fait un geste pour alléger le blocus, il sera le bienvenu et bien sûr que cela va nous aider, même si nous sommes prêts à ce que la situation reste inchangée", a déclaré la ministre à des journalistes.
   
"Bien sûr que je suis contente qu'Obama ait gagné, je crois que le peuple américain méritait cela", a-t-elle ajouté lors d'une visite à la Foire internationale de La Havane.
   
"Nous allons continuer à travailler, continuer à lutter, et nous devons continuer à résoudre nos problèmes par nous-mêmes", a-t-elle encore dit.
   
Barack Obama, qui a remporté la présidentielle de mardi, s'est déclaré prêt à dialoguer avec le président Raul Castro, frère et successeur de Fidel depuis février, et a promis d'alléger l'embargo que les Etats-Unis imposent depuis 1962 contre l'île communiste.
   
Fidel Castro, 82 ans, qui reste très influent malgré sa "retraite médicale", avait pris partie pour Obama, "plus intelligent et cultivé", selon lui, que son rival malheureux John McCain, mais n'a fait jusqu'ici aucun commentaire sur son élection.
   
Les présidents brésilien Luiz Inacio Lula da Silva, bolivien Evo Morales et vénézuélien Hugo Chavez, tous proches de Fidel Castro, père de la révolution cubaine, ont eux réclamé d'Obama qu'il en finisse avec cet embargo.

Première publication : 06/11/2008

COMMENTAIRE(S)