Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Evgeny Morozov, l'anti-conformiste du Web

En savoir plus

SUR LE NET

USA : la Toile au chevet d'une infirmière infectée par Ebola

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

START-UP : La tentation de l'étranger ?

En savoir plus

SUR LE NET

Data centers : un coût énergétique trop élevé

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Enseignement numérique : La francophonie à la traîne !

En savoir plus

REPORTERS

L'héritage du président Mujica en Uruguay

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Véronique Morali, présidente du Women's Forum et du directoire de Webedia

En savoir plus

Ukraine et Syrie: quelles gestions des crises?

En savoir plus

Virus Ebola et Budget français : psychose et combat diplomatique

En savoir plus

  • Kobané : les États-Unis larguent des armes aux combattants kurdes

    En savoir plus

  • Ebola : l'aide-soignante espagnole n'a plus le virus

    En savoir plus

  • Débordé par l’afflux de réfugiés, le Liban verrouille sa frontière avec la Syrie

    En savoir plus

  • Foot européen : carton plein pour les cadors, à l'exception de la Juve

    En savoir plus

  • Maroc - Algérie : tirs à la frontière, un "incident grave" selon Rabat

    En savoir plus

  • Crise politico-sportive : le Premier ministre albanais reporte sa visite à Belgrade

    En savoir plus

  • En images : le marathon de Pékin noyé dans un nuage de pollution

    En savoir plus

  • L'Allemagne accepte de vendre à Israël des bateaux lance-missiles

    En savoir plus

  • L'Église ne parvient pas à un consensus sur les homosexuels et les divorcés

    En savoir plus

  • De nouveaux heurts à Hong Kong font 20 blessés

    En savoir plus

  • Tempête dans l'Himalaya : le bilan humain s'alourdit

    En savoir plus

  • Paul McCarthy renonce à regonfler sa sculpture plastique vandalisée à Paris

    En savoir plus

  • Ebola : la course au vaccin bat son plein

    En savoir plus

  • Vidéo : l'organisation de l'EI dispose-t-elle d'avions de chasse ?

    En savoir plus

  • Défiant la loi, le maire de Rome enregistre 16 mariages gays

    En savoir plus

  • Nouvelle attaque meurtrière des rebelles ougandais dans un village du Nord-Kivu

    En savoir plus

  • Hong Kong : les manifestants réinvestissent un campement

    En savoir plus

  • Étudiants disparus au Mexique : le chef d'un cartel arrêté

    En savoir plus

La Chine annonce un plan de relance de 586 milliards d'euros

Texte par AFP

Dernière modification : 10/11/2008

La Chine a approuvé un vaste plan de relance de 4 000 milliards de yuans (586 milliards d'euros) sur deux ans. Objectif: stimuler la demande intérieure face au ralentissement de la croissance du PIB et à la stagnation des exportations.

Lisez nos dossiers: "Le capitalisme mondial sur la sellette" et "Quand la Bourse dégringole dans la rue"

 

La Chine a rendu public dimanche un plan de relance économique de 4.000 milliards de yuans (586 milliards de dollars) jusqu'à fin 2010, pour stimuler la demande intérieure face au ralentissement de la croissance du PIB et à la stagnation des exportations, dus à la crise financière mondiale.
   
Ces mesures, publiées sur le site internet du Premier ministre Wen Jiabao, ont été adoptées mercredi et portent sur une augmentation des dépenses de l'Etat, notamment dans le domaine des infrastructures, a-t-il été précisé.
   
"La Chine a décidé d'adopter une politique budgétaire active et de relâcher modérément sa politique monétaire afin d'encourager une croissance économique rapide mais soutenue, en renforçant la demande intérieure", indique le communiqué du cabinet du Premier ministre.
   
Ce plan de relance intervient alors que la demande mondiale de biens manufacturés chinois -- moteur de la croissance chinoise -- ralentit, conséquence de la crise financière mondiale.
   
La Chine, dont le secteur financier est relativement protégé, est néanmoins très touchée par la crise avec un net ralentissement de ses exportations qui a déjà provoqué la fermeture d'usines dans le Sud et la perte de milliers d'emplois.
   
La croissance est tombée à 9% au 3e trimestre, son plus faible niveau en cinq ans. Les autorités ont dit plusieurs fois souhaiter stimuler la consommation intérieure pour maintenir une croissance soutenue.
   
"Bien que nous fassions face à de nombreuses difficultés, la consommation intérieure demeure forte", assure le communiqué gouvernemental.
   
Le plan de relance intervient après plusieurs autres mesures pour contrecarrer les effets de la crise financière mondiale.
   
La banque centrale a notamment abaissé le 29 octobre ses principaux taux d'intérêt afin de soutenir la croissance économique, pour la troisième fois en six semaines.
   
Le Conseil d'Etat (gouvernement) a également récemment approuvé un plan de 2.000 milliards de yuans pour construire de nouveaux chemins de fer d'ici 2020.
   
Dans la foulée de la crise asiatique de 1997, Pékin avait mené une politique similaire jusqu'en 2004, émettant un montant important de bons du trésor et accroissant les investissements publics.
   
"La situation économique à laquelle la Chine doit faire face aujourd'hui est bien plus grave qu'en 1998", souligne à l'AFP Xing Ziqiang, de la China International Capital Corp.
   
"En 1998, il s'agissait principalement de pays asiatiques, dont des rivaux de la Chine. Mais cette fois, il s'agit des marchés à l'exportation de la Chine, à savoir les Etats-Unis et l'Europe", ajoute l'économiste pékinois.
 

Première publication : 09/11/2008

COMMENTAIRE(S)