Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le japonais SoftBank veut investir 50 milliards aux Etats-Unis

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Angel Merkel, la stabilité dans la tourmente ?"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La France, championne des inégalités scolaires"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Cazeneuve, ce "frère"

En savoir plus

LE DÉBAT

Manuel Valls quitte Matignon : dernier remaniement en France

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Rebsamen : "Un président sortant ne doit pas se soumettre à une primaire"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

François Rebsamen : "La clé, c'est d'avoir un seul candidat de la gauche"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Entreprises et droits de l'homme : les affaires avant tout ?

En savoir plus

FOCUS

Corée du Sud : la rue en passe de faire chuter la présidente Park Geung-Hye

En savoir plus

Échange d'ambassadeurs entre Khartoum et N'Djamena

Texte par AFP

Dernière modification : 09/11/2008

Après avoir rompu, en mai dernier, leurs relations diplomatiques au lendemain d'une attaque de rebelles darfouris près de Khartoum, le Soudan et le Tchad ont procédé à l'échange de leurs représentants. Sous l'égide de la Libye.

La Libye a affrété samedi un avion à N'Djamena pour assurer dimanche l'échange d'ambassadeurs entre le Tchad et le Soudan, dont les relations diplomatiques ont été rompues en mai dernier, a annoncé une source du ministère des Affaires étrangères.
  
"L'avion libyen transportera dimanche l'ambassadeur tchadien à Khartoum et doit retourner à N'Djamena avec à son bord l'ambassadeur soudanais", a indiqué cette source citée par l'agence officielle libyenne Jana.
  
Le Tchad et le Soudan étaient convenus du retour de leurs ambassadeurs "dans un délai de deux semaines" à compter du 24 octobre, à l'issue d'une réunion tripartite à Tripoli sous l'égide de la Libye.
  
N'Djamena et Khartoum entretiennent des relations tumultueuses depuis cinq ans, s'accusant régulièrement de soutenir les rébellions en lutte contre leurs régimes respectifs.
  
Le Soudan avait rompu en mai les relations diplomatiques après une attaque de rebelles du Darfour (ouest) près de Khartoum, affirmant que N'Djamena était derrière ce raid.

Première publication : 09/11/2008

COMMENTAIRE(S)