Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts, avec Nadine Labaki (partie 1)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

UNE SEMAINE DANS LE MONDE (PARTIE 1)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

UNE SEMAINE DANS LE MONDE (PARTIE 2)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Paris, capitale de l'art contemporain

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts (partie 2)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Calais, ville de toutes les tensions

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

"Kazakhgate" : un nouveau pavé dans la mare de Nicolas Sarkozy ?

En savoir plus

#ActuElles

Le sexe féminin : un enjeu politique ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Relance dans la zone euro : bientôt un accord sur l'investissement ?

En savoir plus

La télévision tout numérique fait sa révolution

Texte par AFP

Dernière modification : 09/11/2008

Fin 2011, la télévision tout numérique devrait être accessible partout en France, signant ainsi la mort de la diffusion analogique. Samedi, c'est la ville de Coulommiers (Seine-et-Marne) qui a amorcé cette petite révolution audiovisuelle.

La France a entamé samedi à Coulommiers (Seine-et-Marne) la longue marche qui la mènera, fin novembre 2011, à la télévision tout numérique et à l'extinction de la diffusion analogique sur l'ensemble de son territoire.
   
"Le 4 février prochain, Coulommiers entrera dans l'histoire de la télévision", s'est exclamé le député-maire (UMP) de cette ville de 14.700 habitants, Franck Riester, au moment de lancer, en présence des principales personnalités du paysage audiovisuel français, le compte à rebours qui fera de sa ville la première de France à accéder à la télé tout numérique.
   
Sur une période de 88 jours, dans une zone qui comprend non seulement Coulommiers mais neuf communes voisines, 17.500 téléspectateurs vont peu à peu s'équiper pour recevoir la télévision numérique terrestre (TNT).
   
Le 4 février 2009, la diffusion analogique s'interrompra définitivement sur la zone.
   
"C'est ici que, pendant trois mois, l'ensemble des mesures d'accompagnement prévues pour la passage de la France au tout numérique vont être mises en oeuvre", a souligné le secrétaire d'Etat à l'Economie numérique, Eric Besson, présent à Coulommiers pour ce lancement.
   
"Coulommiers passera ensuite la flamme à Kaysesberg, en Alsace, puis à Cherbourg, enfin à l'ensemble de la France" qui sera à 100% numérique le 30 novembre 2011, a-t-il ajouté.
   
Pour sa part, la ministre de la Communication, Christine Albanel, a salué à Coulommiers une "ville pionnière" dans ce domaine.
   
Lancée en France fin mars 2005, la TNT (qui compte 18 chaînes nationales gratuites) est aujourd'hui disponible pour 85% des foyers. Cependant, seuls 57,8% des foyers possèdent un poste équipé en numérique et 29,9% des foyers sont complètement passés au tout numérique.
   
Pour accompagner les Français dans ce basculement, un groupement d'intérêt public, France Télé Numérique, associant l'Etat et les grandes chaînes, a été constitué.
   
Président de France Télé Numérique, Philippe Levrier souligne que l'ensemble du territoire des Etats-Unis basculera "en un instant" de la diffusion analogique à la diffusion numérique le 17 févier prochain. "A Coulommiers, ce sera le 4 février, 13 jours avant l'Amérique", s'amuse-t-il.
   
Préfigurant l'action qui sera lancée au plan national fin mai 2009, France Télé Numérique a désigné pour Coulommiers et ses environs des "ambassadeurs du numérique" et des volontaires, vêtus de blanc, chargés d'aider les téléspectateurs les plus âgés (plus de 70 ans) ou les plus rebutés par la technologie à adapter leur téléviseur à une réception numérique.
   
Comme ce sera le cas plus tard dans le reste de la France, une aide financière est également prévue pour aider les moins fortunés à orienter leur antenne dans le bon sens ou à se doter d'un adaptateur TNT (pour les téléviseurs les plus anciens).
 

Première publication : 09/11/2008

COMMENTAIRE(S)