Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

"Live by Night ", quand Ben Affleck joue les gangsters

En savoir plus

FACE À FACE

Primaire à gauche : Manuel Valls en difficulté

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ne l'appelez plus Theresa Maybe"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Brexit et météo : le froid s'installe"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

"Un effet Trump" sur l'emploi américain ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nigeria : un camp de déplacés visé par erreur par l'armée, 52 morts

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Brexit rime avec "Frexit"

En savoir plus

LE DÉBAT

Royaume-Uni - UE : un Brexit radical ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

François de Rugy : "Macron ne dit rien sur l'écologie"

En savoir plus

Le plan de relance chinois dope les Bourses asiatiques

Vidéo par Julien FANCIULLI

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 12/11/2008

Le plan de relance budgétaire de 586 milliards de dollars destiné à stimuler la demande intérieure de la Chine profite aux places asiatiques, dont la Bourse de Tokyo qui a terminé la séance de lundi sur un bond de 5,81 %.

Les Observateurs de FRANCE 24 : la Chine peut-elle sortir l'économie mondiale de la crise ?

 

La Bourse de New York a ouvert en forte hausse lundi, portée par le plan de relance massif annoncé par la Chine pour stimuler son économie : le Dow Jones gagnait 2,37% et le Nasdaq 1,96%.

Vers 14H40 GMT, le Dow Jones Industrial Average (DJIA) prenait 211,79 points, à 9.155,60 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 32,35 points, à 1.679,75 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 progressait quant à lui de 2,24% (20,84 point), à 951,83 points.

Vendredi, Wall Street avait déjà rebondi après deux séances de chute, malgré l'importante dégradation du marché de l'emploi américain et des pertes abyssales de General Motors, au bord du dépôt de bilan: le Dow Jones avait gagné 2,85%, le Nasdaq 2,41% et le S&P 500 2,89%.

La Chine a annoncé dimanche un plan de relance budgétaire de 4.000 milliards de yuans (586 milliards de dollars) jusqu'à la fin 2010, visant à stimuler la demande intérieure pour parer au ralentissement de sa croissance et à la stagnation de ses exportations provoqués par la crise financière mondiale.

Cai Chingguo, auteur du livre "Chine: l’envers de la puissance" et l’un des observateurs de FRANCE 24 livre son analyse : "La Chine échappe pour l'instant au désastre parce que son système financier est moins développé que celui Etats-Unis ou des pays d'Europe. Et parce que l'Etat possède la plupart des banques et a donc pu éviter leurs faillites."

"Le plan de relance décidé par le gouvernement continue pourtant sur la même voie : la croissance économique et l'exportation à tout crin. Certains pensent pourtant que ce modèle de développement est dangereux. Tout d'abord parce qu'il néglige la demande intérieure et est donc particulièrement dépendant de l'économie mondiale."

Première publication : 10/11/2008

COMMENTAIRE(S)