Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"Le Mexique ne contribuera en aucune façon au financement du mur de Trump"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Les Tunisiens sont de plus en plus nombreux à s’immoler par le feu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Etats-Unis : la neutralité sur le net c'est fini

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc mondiale (partie 1)

En savoir plus

TECH 24

Fintech : les utilisateurs au pouvoir

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La tech peut-elle sauver la planète ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Taro Kono, MAE du Japon : "Nous ne souhaitons pas le dialogue pour le dialogue" avec Pyongyang

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La ligne des Hirondelles : un train de légende à l'assaut du Jura

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"One Planet Summit" : la bataille est-elle perdue ?

En savoir plus

Une proche du président Kagamé arrêtée en Allemagne

Vidéo par FRANCE 24

Texte par AFP

Dernière modification : 10/11/2008

Visée par un mandat d'arrêt européen émis par la France, la chef du protocole de Paul Kagamé, Rose Kabuye, a été arrêtée dimanche en Allemagne pour sa participation présumée dans l'attentat contre l'ex-président Juvénal Habyarimana.

La responsable du protocole du président rwandais Paul Kagame, Rose Kabuye, visée par un mandat d'arrêt européen émis par la France, a été arrêtée dimanche en Allemagne, a indiqué à l'AFP le ministère allemand des Affaires étrangères.
   
"Elle a été arrêtée à son arrivée à l'aéroport de Francfort (ouest). L'Allemagne était tenue de l'arrêter en vertu d'un mandat d'arrêt européen émis par la France", a déclaré un porte-parole du ministère.
   
Rose Kabuye est recherchée pour sa participation présumée dans l'attentat contre l'avion de l'ancien président rwandais Juvénal Habyarimana, en avril 1994.
   
La mort de Juvénal Habyarimana avait servi de prétexte aux milices extrémistes hutu pour lancer le génocide contre les Tutsi et les Hutu modérés, qui avait fait environ 800.000 morts, selon l'ONU.
   
En novembre 2006, le juge français Jean-Louis Bruguière avait signé neuf mandats d'arrêt contre des proches du président Kagame qu'il soupçonne d'être impliqués dans le meurtre du président Habyarimana.
   
Parmi ces personnes visées figure Mme Kabuye, une ancienne députée et ancienne maire de Kigali.
   
Le Rwanda avait immédiatement rompu ses relations avec la France.
   
Mme Kabuye s'était déjà trouvée sur le sol allemand en avril. Elle faisait partie de la délégation du président Kagame pendant une visite officielle du président rwandais en avril dernier, et l'affaire avait fait des vagues.
   
Berlin avait alors reconnu que le mandat d'arrêt émis par la France était "connu" du gouvernement allemand et avait constitué "un thème" abordé par Berlin lors des préparatifs du voyage avec la partie rwandaise.
   
Mais le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Martin Jäger, avait alors expliqué que rien n'avait pu être entrepris contre Mme Kabuye.
   
Il avait en particulier invoqué une loi allemande restreignant la compétence de la justice s'agissant de représentants d'autres Etats qui se trouvent en Allemagne à l'invitation du gouvernement allemand, ainsi que de leur délégation.
   
Si Mme Kabuye a été arrêtée dimanche, c'est parce qu'elle se trouvait cette fois "à l'aéroport de Francfort à titre privé", a indiqué à l'AFP une source diplomatique.
 

Première publication : 10/11/2008

COMMENTAIRE(S)