Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alain Choquette, drôlement magique !

En savoir plus

TECH 24

Quand le jeu vidéo change le monde

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Université d'été du PS : "une allumette et c'est l'incendie"

En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut faire preuve de fermeté face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

  • Obama "n'a pas encore de stratégie" pour intervenir contre l'EI en Syrie

    En savoir plus

Au bord de la faillite, GM tire la sonnette d'alarme

Texte par AFP

Dernière modification : 11/11/2008

Rick Wagoner, président de General Motors, a déclaré que son entreprise ne pourrait attendre l'investiture de Barack Obama pour recevoir l'aide de l'État. Le constructeur automobile, dont l'action a chuté de 22%, est au bord de la faillite.

Le constructeur automobile américain General Motors, au bord du dépôt de bilan, a besoin de l'aide financière des autorités fédérales sans attendre la prise de fonction du président élu Barack Obama en janvier, a prévenu lundi son PDG Rick Wagoner.
  
"C'est une question à laquelle il faut s'attaquer d'urgence", a dit M. Wagoner au quotidien spécialisé Automotive News.
  
Le constructeur, dont la valeur a chuté de 22% lundi en Bourse, propose au gouvernement américain d'acquérir des actions préférentielles, d'accélérer la sortie de véhicules moins polluants et de limiter les rémunérations des dirigeants en échange d'une aide financière.
  
GM, qui a perdu 2,5 milliards de dollars sur le seul troisième trimestre, a reconnu vendredi être menacé d'une crise imminente de liquidités, qui l'a conduit à lancer un appel à l'aide "indispensable" du gouvernement fédéral.
  
Selon son PDG, la trésorerie du groupe, actuellement d'environ 16 milliards de dollars, va diminuer d'un milliard par mois, alors qu'il a besoin de 11 à 14 milliards pour continuer à fonctionner.
  
Le géant de Détroit (nord) pourrait même se retrouver à court d'argent dès le mois de janvier, selon les analystes de la Deutsche Bank.
  
Le futur secrétaire général de la Maison Blanche, Rahm Emanuel, a plaidé pour que des initiatives soient prises rapidement pour soutenir l'industrie automobile américaine, en difficulté depuis plusieurs trimestres.
  
Les responsables démocrates au Congrès ont écrit au secrétaire au Trésor Henry Paulson pour qu'il utilise le plan d'aide au système financier adopté en octobre afin d'apporter "une assistance temporaire" au secteur.
  
"Je me demande si l'industrie américaine dans son ensemble peut survivre sans soutien", a dit M. Wagoner, qui a jugé que même avec l'aide du gouvernement, les constructeurs devraient continuer à se restructurer si les ventes restent basses.
  
Il a revanche exclu de démissionner, se demandant "quel intérêt cela servirait".

Première publication : 11/11/2008

COMMENTAIRE(S)