Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Faut-il s'inquiéter de la chute du prix du baril ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

En Israël, les ventes d'armes à feu en forte hausse

En savoir plus

FOCUS

Ukraine : que reste-t-il de la révolution du Maïdan?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"The Search", Bérénice Bejo sur le champ de bataille

En savoir plus

FOCUS

Violences conjugales : la France s'attaque à la source du fléau

En savoir plus

SUR LE NET

Ferguson : le web réagit à l'annonce du grand jury

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burkina Faso : le ministre de la Culture contraint à la démission

En savoir plus

DÉBAT

L’affaire Ferguson, triste miroir de la société américaine?

En savoir plus

DÉBAT

Nucléaire iranien : l'impossible accord ?

En savoir plus

Brown appelle Obama à s'allier à l'Europe pour un nouvel ordre mondial

Texte par AFP

Dernière modification : 11/11/2008

À l'approche du G20, le Premier ministre britannique Gordon Brown a réitéré son appel à une réforme du système financier mondial et a appelé le nouveau président élu des États-Unis Barack Obama à unir ses efforts à ceux de l'Europe.

Le Premier ministre britannique Gordon Brown a appelé lundi le président américain élu Barack Obama à collaborer avec l'Europe pour faire naître un nouvel ordre mondial sur les cendres de la crise économique.
  
Dans un discours clé de politique étrangère prononcé lundi soir, M. Brown a salué l'élection du premier président américain noir comme une source "d'espoir et d'inspiration".
  
"Il y a quelques jours, de l'autre côté de l'Atlantique, notre plus proche allié a donné un nouveau sens à son credo fondamental selon lequel nous sommes tous égaux à la naissance", a déclaré le Premier ministre. "Il a donné une nouvelle force à la notion selon laquelle le rêve américain est pour tous les Américains".
  
"Quelles que soient nos opinions politiques, ce ne peut être qu'une source d'espoir et d'inspiration qu'un pays qui autrefois aurait considéré Barack Obama sur sa seule couleur de peau, voit aujourd'hui en lui celui qu'il souhaite comme président et commandant en chef", a poursuivi M. Brown.
  
"Et alors que l'aube de l'espoir se lève sur l'Amérique, puisse cet espoir se concrétiser par un pacte avec le reste du monde pour prendre l'initiative et faire du 21e siècle le premier siècle d'une société vraiment mondialisée", a-t-il ajouté.
  
Revenant plus généralement sur les turbulences financières des dernières semaines, M. Brown a estimé que cette crise créait "une occasion de changement" permettant aux grandes puissances de reconstruire le système financier mais aussi de revoir la façon dont elles collaborent.
  
A l'approche d'un sommet du G20 samedi aux Etats-Unis, M. Brown a répété son appel à une réforme du système financier mondial, soulignant que l'action coordonnée des Etats sur les taux d'intérêt et pour sauver les banques en difficulté avaient montré les atouts du multilatéralisme.
  
Cette année ne doit pas seulement rester dans les mémoires à cause de la crise financière mais pour la façon dont les pays y ont répondu "en découvrant et reconstruisant le pouvoir global des nations qui travaillent de concert", a souligné M. Brown.
  
La crise financière est aussi "l'occasion de fonder un nouveau multilatéralisme qui est en même temps résolu et progressiste", selon lui.
  
Le G20 "doit utiliser le pouvoir du multilatéralisme pour obtenir un consensus mondial sur une nouvelle approche systémique et déterminante pour renforcer l'économie mondiale", a-t-il insisté alors que les dirigeants des sept pays les plus industrialisés et des grandes économies émergentes doivent se rencontrer à Washington le 15 novembre.
  
M. Brown a par ailleurs appelé le G20 à développer un nouveau système financier "fondé sur les principes de transparence, d'intégrité, de responsabilité de pratiques bancaires saines et d'une gouvernance mondiale transfrontalière".
  
Cela devrait fournir "un système d'alerte précoce et un mécanisme de prévention des crises pour le monde entier", selon M. Brown.

Première publication : 11/11/2008

COMMENTAIRE(S)