Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Marc Dugain explore la face sombre de l'Amérique des Kennedy

En savoir plus

FOCUS

Un an après les JO, Rio de Janeiro gangrenée par la crise et la violence

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Waszczykowski : "Les mots de Macron envers la Pologne n'étaient pas nécessaires"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

ONU : comment l'organisation est-elle financée ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Baptêmes du feu à l'ONU"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Il y a trop de murs, les gens ne se parlent plus"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'ouragan Maria frappe les Antilles

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : nouveaux affrontements entre étudiants et policiers à Abidjan

En savoir plus

LE DÉBAT

Assemblée générale de l'ONU : Trump peut-il faire vaciller l'organisation ? (partie 2)

En savoir plus

Kigali va émettre des mandats d'arrêt contre des Français

Vidéo par Jonathan WALSH , Laure CONSTANTINESCO

Texte par AFP

Dernière modification : 11/11/2008

Kigali s'apprête à émettre des mandats d'arrêt contre des Français mis en cause dans un rapport rwandais qui accuse la France d'avoir "participé à la mise en exécution" du génocide perpétré dans ce pays en 1994.

Le parquet général rwandais s'apprête à émettre des mandats d'arrêt contre des responsables civils ou militaires français mis en cause dans un rapport rwandais sur le rôle présumé de la France dans le génocide de 1994 au Rwanda, a-t-on appris mardi de source judiciaire rwandaise.

La justice rwandaise est en train de mettre la dernière main aux actes d'accusation contre 23 des 33 responsables civils ou militaires français mis en cause dans le rapport rendu public le 5 août, a déclaré mardi à l'AFP sous couvert d'anonymat une source au parquet général du Rwanda.

"Les actes d'accusation sont en train d'être finalisés, les mandats d'arrêt peuvent être lancés à tout moment dès maintenant", a ajouté cette source.

Dans ce rapport, Kigali avait accusé la France d'avoir "participé à la mise en exécution" du génocide perpétré dans ce pays en 1994, et réclamé que 13 hauts responsables politiques et 20 militaires français soient poursuivis.

Le génocide au Rwanda a fait, selon l'ONU, environ 800.000 morts au sein de la minorité tutsie et des Hutus modérés.

La France a reconnu des "erreurs" dans sa politique rwandaise, mais a toujours récusé les accusations lui faisant porter une responsabilité dans les massacres.

Cette annonce survient alors que des manifestations se déroulent depuis lundi à Kigali pour protester contre l'arrestation dimanche en Allemagne de la directrice du protocole d'Etat rwandais, Rose Kabuye, en vertu d'un mandat d'arrêt émis par la France.
 

Première publication : 11/11/2008

COMMENTAIRE(S)