Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Il faut lever la voix face au massacre perpétré à Gaza"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" en Argentine : et après le défaut de paiement ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

  • Gaza : début d'une trêve de trois jours, des négociations prévues en Égypte

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Lourd bilan après une série d’explosions dues au gaz à Taïwan

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Devant les juges, Karim Wade se considère "prisonnier politique"

    En savoir plus

  • Free veut racheter T-mobile, poids lourd de la téléphonie américaine

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

Royal serait candidate au poste de premier secrétaire du PS

Vidéo par Julien FANCIULLI

Texte par AFP

Dernière modification : 12/11/2008

Un responsable politique proche de Ségolène Royal a laissé entendre que l'ex-candidate à la présidentielle sera candidate au poste de premier secrétaire du Parti socialiste. Sa motion était arrivée en tête lors du vote des militants.

Regardez notre reportage "Les militants socialistes sortent Ségolène Royal de leurs chapeaux"

 

Ségolène Royal sera candidate au poste de premier secrétaire du PS laissé vacant au congrès de Reims par François Hollande, a rapporté mardi un de ses proches sans vouloir être cité, tandis qu'un autre affirmait que ce n'était pas acquis.
   
"Elle est candidate, de toute façon c'est inscrit dans le score" de sa motion pour le congrès, arrivée en tête du vote des militants le 6 novembre avec 29% des voix environ, a déclaré un responsable politique proche de l'ex-candidate à la présidentielle, qui a requis l'anonymat.
   
Contactée par l'AFP, Ségolène Royal n'a pas souhaité réagir. "Personne n'a rien à annoncer", a-t-elle affirmé.
   
Depuis lundi, des proches de Ségolène Royal se sont relayés pour laisser prévoir qu'elle serait candidate. François Rebsamen et Manuel Valls ont ainsi affirmé que l'ex-candidate à l'Elysée en 2007 avait "toute légitimité pour porter les couleurs de la motion" lors de l'élection du nouveau premier secrétaire.
   
Celui-ci sera élu par un vote des militants le 20 novembre, quatre jours après la fin du congrès de Reims.
   
Interrogé pour confirmation, un autre responsable politique proche de Mme Royal a répondu, sans vouloir non plus être cité: "personne ne peut dire qu'il est sûr qu'elle sera candidate. Elle n'a dit à personne si elle l'était".
   
Il s'est borné à relever que "les conditions apparaissent plus favorables" pour briguer la succession de M. Hollande car le résultat du vote "est incontournable".
   
La motion, conduite par le maire de Lyon Gérard Collomb et sur laquelle Mme Royal figurait en 17e position, a devancé de 4 à 5 points celles de Bertrand Delanoë et de Martine Aubry.
   
Ségolène Royal avait déclaré le 16 mai dernier qu'elle serait candidate à ce poste "si les militants le jugent utile". Mettant en avant son refus d'"un affrontement de personnes" du fait de l'entrée en lice de Bertrand Delanoë, elle avait remisé sa candidature à la mi-septembre, la mettant "au Frigidaire".
   
A ce jour, Benoît Hamon (gauche du PS) est le seul véritable candidat déclaré, M. Delanoë ayant amorcé un retrait de sa candidature après le vote du 6 novembre.
 

Première publication : 11/11/2008

COMMENTAIRE(S)