Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: des morts trop télégéniques

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - l'UE contre la Russie : les "mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les boîtes noires vont être analysées au Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

L'ONU réexamine le mandat de la Monuc

Vidéo par Nicolas GERMAIN

Texte par AFP

Dernière modification : 12/11/2008

Le Conseil de sécurité devait étudier, à huis clos, le mandat de la Mission de l'ONU en République démocratique du Congo, en vue de l'envoi de 3 000 hommes dans l'est du pays, en plus des 17 000 déjà sur place.

Lisez notre dossier: "Combats au Nord-Kivu", et retrouvez la page : "En savoir plus sur le conflit au Nord-Kivu." 


Le chef rebelle Laurent Nkunda affirme respecter le cessez-le-feu

 

Le Conseil de sécurité a de nouveau discuté mardi de la situation dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), sans prendre de décision sur les appels à un renforcement de la Mission de l'ONU sur place (Monuc), ont indiqué les diplomates.
   
Le chef des opérations de maintien de la paix de l'ONU, Alain Le Roy, a précisé que le Conseil ne serait pas en mesure de se prononcer sur cette question avant la fin du mois.
   
"Un rapport du secrétaire général (Ban Ki-moon) sortira la semaine prochaine, pour une décision (du Conseil) vers la fin du mois", a-t-il dit à la presse. Le Conseil a prévu de nouvelles discussions sur la RDC le 26 novembre.
   
Rendant compte de la situation en RDC qu'il a visitée la semaine dernière, M. Le Roy a expliqué au Conseil les mesures de redéploiement de la Monuc prises pour faire face à la situation dans l'est, où l'armée congolaise s'est encore livrée à des pillages et exactions mardi, après une humiliante défaite fin octobre face à la rébellion du général déchu Laurent Nkunda.
   
Soulignant que les récents combats avaient poussé sur les chemins 250.000 nouveaux réfugiés, M. Le Roy a affirmé que la tâche principale de la Monuc était "de renforcer ses positions avec les troupes dont elle dispose sur le terrain". Avec 17.000 Casques bleus, la Monuc est la plus importante force de l'ONU dans le monde.
   
Selon M. Le Roy, 95% de ces troupes sont désormais déployées dans l'est du pays, dont 5.800 au Nord-Kivu et 3.500 au Sud-Kivu. La défense de Goma est "la priorité", a-t-il dit, réitérant que le mandat de la Monuc était suffisamment clair pour lui permettre de repousser par la force une éventuelle attaque.
   
Mais il a réitéré la demande formulée au Conseil dès le 3 octobre par le représentant de l'ONU en RDC, Alan Doss, d'un renforcement de la Monuc d'environ 3.000 hommes. "Nous avons demandé deux bataillons mobiles et un bataillon d'infanterie pour le Nord-Kivu", a-t-il dit.
   
A cet égard, M. Le Roy a affirmé que le Conseil était en train d'évoluer dans cette direction. "Il n'y a pas encore de décision mais l'humeur évolue en faveur d'un renforcement de la Monuc", a-t-il assuré.
   
Mais l'ambassadeur de Grande-Bretagne, John Sawers, n'a pas confirmé cette impression.
   
Rappelant que la Monuc était déjà la plus importante force de maintien de la paix de l'ONU, M. Sawers a déclaré que le Conseil allait "examiner sérieusement" la demande de renforts, mais qu'il devra auparavant "avoir la certitude que les forces existantes de la Monuc sont utilisées au mieux".
   
"Le Conseil de sécurité fait face à de nombreuses demandes dans le domaine du maintien de la paix", a-t-il poursuivi, citant la Somalie, le Darfour et le Tchad. "Le monde ne dispose pas d'une réserve inépuisable de Casques bleus", a-t-il affirmé.

Première publication : 12/11/2008

COMMENTAIRE(S)