Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

  • Nouvelle journée de raids israéliens sur Gaza

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Violents combats pour le contrôle d'une base au nord-est de Bagdad

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile attaquée en justice

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

L'ONU réexamine le mandat de la Monuc

©

Vidéo par Nicolas GERMAIN

Texte par AFP

Dernière modification : 12/11/2008

Le Conseil de sécurité devait étudier, à huis clos, le mandat de la Mission de l'ONU en République démocratique du Congo, en vue de l'envoi de 3 000 hommes dans l'est du pays, en plus des 17 000 déjà sur place.

Lisez notre dossier: "Combats au Nord-Kivu", et retrouvez la page : "En savoir plus sur le conflit au Nord-Kivu." 


Le chef rebelle Laurent Nkunda affirme respecter le cessez-le-feu

 

Le Conseil de sécurité a de nouveau discuté mardi de la situation dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), sans prendre de décision sur les appels à un renforcement de la Mission de l'ONU sur place (Monuc), ont indiqué les diplomates.
   
Le chef des opérations de maintien de la paix de l'ONU, Alain Le Roy, a précisé que le Conseil ne serait pas en mesure de se prononcer sur cette question avant la fin du mois.
   
"Un rapport du secrétaire général (Ban Ki-moon) sortira la semaine prochaine, pour une décision (du Conseil) vers la fin du mois", a-t-il dit à la presse. Le Conseil a prévu de nouvelles discussions sur la RDC le 26 novembre.
   
Rendant compte de la situation en RDC qu'il a visitée la semaine dernière, M. Le Roy a expliqué au Conseil les mesures de redéploiement de la Monuc prises pour faire face à la situation dans l'est, où l'armée congolaise s'est encore livrée à des pillages et exactions mardi, après une humiliante défaite fin octobre face à la rébellion du général déchu Laurent Nkunda.
   
Soulignant que les récents combats avaient poussé sur les chemins 250.000 nouveaux réfugiés, M. Le Roy a affirmé que la tâche principale de la Monuc était "de renforcer ses positions avec les troupes dont elle dispose sur le terrain". Avec 17.000 Casques bleus, la Monuc est la plus importante force de l'ONU dans le monde.
   
Selon M. Le Roy, 95% de ces troupes sont désormais déployées dans l'est du pays, dont 5.800 au Nord-Kivu et 3.500 au Sud-Kivu. La défense de Goma est "la priorité", a-t-il dit, réitérant que le mandat de la Monuc était suffisamment clair pour lui permettre de repousser par la force une éventuelle attaque.
   
Mais il a réitéré la demande formulée au Conseil dès le 3 octobre par le représentant de l'ONU en RDC, Alan Doss, d'un renforcement de la Monuc d'environ 3.000 hommes. "Nous avons demandé deux bataillons mobiles et un bataillon d'infanterie pour le Nord-Kivu", a-t-il dit.
   
A cet égard, M. Le Roy a affirmé que le Conseil était en train d'évoluer dans cette direction. "Il n'y a pas encore de décision mais l'humeur évolue en faveur d'un renforcement de la Monuc", a-t-il assuré.
   
Mais l'ambassadeur de Grande-Bretagne, John Sawers, n'a pas confirmé cette impression.
   
Rappelant que la Monuc était déjà la plus importante force de maintien de la paix de l'ONU, M. Sawers a déclaré que le Conseil allait "examiner sérieusement" la demande de renforts, mais qu'il devra auparavant "avoir la certitude que les forces existantes de la Monuc sont utilisées au mieux".
   
"Le Conseil de sécurité fait face à de nombreuses demandes dans le domaine du maintien de la paix", a-t-il poursuivi, citant la Somalie, le Darfour et le Tchad. "Le monde ne dispose pas d'une réserve inépuisable de Casques bleus", a-t-il affirmé.

Première publication : 12/11/2008

Comments

COMMENTAIRE(S)