Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Exclusif : Marzouki met en garde les Tunisiens contre la "tentation extrémiste"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Essebsi : "Ennahda a organisé la campagne de Marzouki"

En savoir plus

REPORTERS

France : le FN à l’épreuve du terrain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean-Christophe Moreau, co-auteur de "Islamophobie : la contre-enquête"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Charlotte Gainsbourg : "Je n'aurais pas pu être autre chose qu’actrice"

En savoir plus

BILLET RETOUR

Liban : Beyrouth, entre souvenir et amnésie

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Hollande à Florange : un retour sous tension

En savoir plus

FOCUS

Violences conjugales : la France s'attaque à la source du fléau

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Jihadistes français : les proches sous le choc

En savoir plus

Des insurgés d'Al-Qaïda auraient été tués par des missiles américains

Vidéo par Julien FANCIULLI

Texte par AFP

Dernière modification : 14/11/2008

Au moins dix personnes ont été tuées par des missiles tirés dans la zone tribale du Waziristan du Nord. Neuf combattants d'Al-Qaïda seraient parmi les victimes selon les services de sécurité qui soupçonnent une offensive américaine.

Au moins dix combattants insurgés ont été tués par des missiles tirés par un avion sans pilote probablement américain, dans une zone tribale pakistanaise, ont indiqué vendredi des responsables des services de sécurité.
  
"Neuf étrangers se trouvaient parmi dix personnes tuées par deux missiles qui ont détruit une maison dans le district tribal du Waziristan du Nord jeudi dans la nuit", a indiqué à l'AFP un responsable des servives de sécurité.
  
Un autre responsable avait fait état dans un premier temps de cinq morts.
  
Les responsables pakistanais utilisent le terme "d'étrangers" pour désigner des combattants d'Al-Qaïda.
  
Des frappes de missiles tirés par des avions sans pilote se poursuivent dans les régions tribales du nord-ouest du Pakistan malgré les protestations d'Islamabad.
  
Cette nouvelle frappe intervient alors que le ministre pakistanais des Affaires étrangères a estimé jeudi que les Etats-Unis lançaient leurs missiles dans la région en violation des lois internationales.
  
Il y a une semaine, 14 combattants avaient été tués dans un autre tir de missiles présumé américain, visant un camp d'entraînement d'Al-Qaïda, dans le village de Kumsham, au coeur de la même région du Waziristan du Nord.
  
Une série de frappes récentes contre des repaires présumés de membres d'Al Qaïda et de talibans dans les zones tribales du nord-ouest -toutes attribuées à des drones de la CIA- ont fait monter la tension entre Washington et Islamabad ces derniers mois.
  
Le 3 novembre, le président pakistanais Asif Ali Zardari a prévenu le nouveau chef des opérations américaines en Afghanistan et en Irak, le général David Petraeus, en visite au Pakistan, que ces attaques étaient "contre-productives" et pouvaient leur aliéner les Pakistanais.
  
Le Premier ministre Yousuf Raza Gilani et les plus hauts responsables militaires du pays ont également souligné auprès du général, que les Etats-Unis devaient respecter la souveraineté et l'intégrité territoriale du Pakistan.

Première publication : 14/11/2008

COMMENTAIRE(S)