Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" en Argentine : et après le défaut de paiement ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

  • John Kerry arrache un cessez-le-feu de 72 heures à Gaza

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Devant les juges, Karim Wade se considère "prisonnier politique"

    En savoir plus

  • Free veut racheter T-mobile, poids lourd de la téléphonie américaine

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

Manuel Valls annonce la candidature de Ségolène Royal à la tête du PS

Vidéo par Sonia DRIDI

Texte par AFP

Dernière modification : 15/11/2008

Ségolène Royal a mandaté le député Manuel Valls, proche d'elle, pour annoncer sa candidature au poste de premier secrétaire du PS. Par ailleurs, son rival Bertrand Delanoë a indiqué qu'il ne soutiendrait ni Benoit Hamon ni Martine Aubry.

Regardez notre reportage "Les militants socialistes sortent Ségolène Royal de leurs chapeaux"

Lisez notre article "
Hamon craint que Royal ne propose un compromis mou"

Regardez l'émission Politiques avec Benoît Hamon en cliquant ici

 


Ségolène Royal est candidate au poste de Premier secrétaire du Parti socialiste, a annoncé vendredi à la presse un de ses proches, le député Manuel Valls, qu'elle avait chargé de faire cette annonce, en marge du congrès de Reims.
  
"Avec beaucoup d'émotion, avec beaucoup de gravité, parce que ce qui se joue à l'occasion de ce congrès est important, Ségolène Royal a accepté cet engagement", a déclaré M. Valls.
  
"C'est un honneur pour elle, elle le conçoit comme un instant de gravité, de responsabilité car elle est profondément attachée au Parti socialiste, à ses militants, parce qu'elle veut l'ouvrir, elle veut le moderniser", a déclaré le député.
  
M. Valls a précisé que Mme Royal avait donné son accord pour être candidate après une proposition en ce sens faite lors de l'assemblée des partisans de sa motion par le numéro deux du parti, François Rebsamen.
  
Si Ségolène Royal est élue par l'ensemble des militants jeudi prochain, comme le prévoient les statuts du PS, une fonction de premier secrétaire délégué sera créé, qui sera confiée à l'eurodéputé Vincent Peillon, a précisé M. Valls.
  
M. Royal entend en effet diriger le parti, sans entrer dans sa gestion au quotidien.

Première publication : 14/11/2008

COMMENTAIRE(S)