Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

France - migrants illégaux : l'impasse calaisienne

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : l'Iran réaffirme son soutien à l'Irak : à quel prix ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Entretien exclusif avec José Manuel Barroso, président de la Commission européenne

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Magic in the moonlight" : la magie opère dans le dernier Woody Allen

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Total, premier groupe pétrolier en Afrique, a perdu son PDG Christophe de Margerie

En savoir plus

FACE À FACE

Martine Aubry, la gauche et ses frondeurs

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Ces étrangers qui partent combattre avec les Kurdes en Irak et en Syrie

En savoir plus

DÉBAT

La sentence de Pistorius est-elle "satisfaisante" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Prisonnier Pistorius"

En savoir plus

Avancée sur un vaccin contre le cancer de la peau

Texte par AFP

Dernière modification : 19/11/2008

Progrès majeur dans la lutte contre le cancer de la peau : le professeur australien Ian Frazer a annoncé qu'il sera en mesure, dès 2009, de tester sur les humains un vaccin qui a déjà obtenu de bons résultats sur les animaux.

Un scientifique australien, à qui on doit déjà un vaccin contre le cancer du col de l'utérus, effectue des recherches sur un vaccin contre le cancer de la peau qui pourrait être testé sur l'Homme dès l'année prochaine, a rapporté dimanche la presse australienne.
  
Le professeur Ian Frazer a indiqué que les tests du vaccin contre le cancer de la peau pratiqués sur des souris avaient été concluants et que le vaccin devrait désormais être testé sur les humains dès l'année prochaine, selon le journal Sunday Telegraph.
  
"Si nous obtenons des résultats encourageants, on ira alors aussi loin et aussi vite que possible", a déclaré M. Frazer.
  
Selon le chercheur, qui présentera les résultats de ses travaux lundi au Congrès australien sur la santé et la recherche médicale, un vaccin contre le cancer de la peau pourrait être disponible d'ici à dix ans.
  
Il pourrait alors être administré à des enfants de 10 à 12 ans pour éviter le développement de cette grave maladie qui tue annuellement 1.600 personnes en Australie.
  
Le nouveau vaccin cherchera à agir contre le virus du papillome humain (VPH) et ses manifestations cutanées.
  
Chercheur à l'Université de Queensland, M. Frazer a mis au point le vaccin Gardasil contre le cancer du col de l'utérus.
  
Selon David Currow, responsable de Cancer Australia, un organisme qui soutient la recherche dans ce domaine, un tel vaccin n'empêcherait cependant pas la survenance de tous les cancers de la peau.
  
"Comme nous l'avons vu avec le cancer de l'utérus, même s'il agit dans 70% des cas, le vaccin ne protège pas dans 30% des cas", a-t-il indiqué, rappelant donc que la prévention restait la meilleure façon d'éviter un cancer de la peau.
  
"La meilleure façon de réduire le risque de cancer de la peau est de réduire l'exposition au soleil", a-t-il indiqué, alors que près de 400.000 cas de cancers de la peau sont diagnostiqués chaque année en Australie.
  

Première publication : 16/11/2008

COMMENTAIRE(S)