Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • Les civils fuient leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

La rébellion rompt son propre cessez-le-feu

©

Vidéo par Marlène RABAUD , Arnaud ZAJTMAN

Texte par AFP

Dernière modification : 17/11/2008

En dépit du cessez-le-feu annoncé fin octobre, les hommes de Laurent Nkunda ont de nouveau "lancé des attaques" dimanche dans l'est du pays. Ce même jour, le chef de la rébellion avait pourtant accepté de soutenir un plan de paix de l'ONU.

Retrouvez notre dossier "Combats au Nord-Kivu".

 

A lire également, le reportage exclusif d'Arnaud Zajtman et Marlène Rabaud : "À la rencontre des enfants soldats".

 
 

La rébellion de Laurent Nkunda a "lancé des attaques" dimanche dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), en violation de son propre cessez-le-feu, a affirmé lundi la Mission des Nations unies en RDC (Monuc).

"Dimanche 16 novembre 2008, les forces du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) ont lancé des attaques et pris le contrôle" de plusieurs petites localités de l'est de la RDC, a expliqué la Monuc dans un communiqué accusant la rébellion d'avoir déclenché les hostilités alors que jusqu'à présent armée et CNDP s'en rejetaient la responsabilité.

"La Monuc dénonce les actes de violations enregistrés sur le terrain et invite les parties à respecter le cessez-le-feu pour ne pas aggraver davantage la situation humanitaire", a-t-elle ajouté.

Interrogé par l'AFP, le porte-parole de la Monuc à Kinshasa, Madnodje Mounoubaï, a précisé que la Monuc faisait référence au cessez-le-feu unilatéral décrété le 29 octobre par le CNDP.

Les combats dimanche ont eu lieu alors que le chef rebelle Laurent Nkunda réaffirmait, à la suite de son entretien avec l'envoyé spécial de l'ONU pour la RDC, Olusegun Obasanjo, que son mouvement respectait le cessez-le-feu qu'il a décrété.

Pour la Monuc, "il est impératif que le cessez-le-feu soit respecté par tous, non seulement pour donner une chance au processus politique qui bénéficie actuellement d'un important appui diplomatique tant international que régional, mais aussi pour éviter de nouvelles souffrances inutiles aux nombreuses populations civiles".

Le CNDP s'est emparé de "Km9 et Ndeko", selon la Monuc. Plus tôt lundi, le porte-parole militaire de la Monuc, le lieutenant-colonel Jean-Paul Dietrich, avait aussi confirmé à l'AFP la prise par la rébellion de Rwindi.

Ces trois localités voisines sont situées à une centaine de kilomètres au nord de Goma, la capitale de la province du Nord-Kivu, et à 20 km au sud-est de la ville stratégique de Kanyabayonga.

Dimanche, "les hélicoptères d'attaque de la Monuc ont effectué des vols de reconnaissance dans ce secteur et demeurent prêts pour toutes éventualités", selon la Monuc.

Lundi, la situation restait tendue dans la région mais aucun combat n'a été signalé.

Le Nord-Kivu est le théâtre depuis fin août de combats entre le CNDP et l'armée, qui ont provoqué le déplacement d'environ 250.000 personnes.

La rébellion est positionnée depuis fin octobre à une quinzaine de kilomètres de Goma, ville d'un demi-million d'habitants, et depuis quelques jours à une vingtaine de kilomètres de Kanyabayonga. Cette ville est considérée comme la porte d'accès vers toute la partie nord de la province du Nord-Kivu.

 

Première publication : 17/11/2008

Comments

COMMENTAIRE(S)