Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : la victime d'une profession exploitée à ses risques et périls

En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Le convoi russe atteint Lougansk malgré les protestations occidentales

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

Dassault en passe de racheter la part d'Alcatel-Lucent dans Thales

Texte par AFP

Dernière modification : 18/11/2008

Dassault Aviation, groupe français d'aéronautique fabricant notamment le Rafale, est entré en négociations avec l'équipementier en télécommunications Alcatel-Lucent. Objectif : racheter ses parts, à hauteur de 20,8 %, dans Thales.

Le groupe français Dassault Aviation est entré en négociations exclusives avec l'équipementier en télécommunications Alcatel-Lucent pour le rachat de sa part de 20,8% dans Thales pour un montant de 1,56 milliard d'euros, ont annoncé mardi les deux groupes.

Dassault, fabricant du Rafale et des avions d'affaires Falcon, et le groupe franco-américain Alcatel-Lucent ont annoncé dans un communiqué être "entrés en discussion exclusive jusqu’au 15 décembre 2008" pour cette opération.

Dassault Aviation a précisé avoir engagé des discussions avec l’Etat - qui possède 27% de Thales - "en vue de définir les termes de leur partenariat en tant qu'actionnaires de Thales".

Avec les 5% qu'il détient déjà, Dassault posséderait près de 26% de Thales.

Le 30 octobre, Alcatel-Lucent avait pour la première fois confirmé examiner une "éventuelle cession" de sa participation dans le groupe d'électronique français Thales.

A la mi-octobre, Dassault Aviation avait annoncé convoiter ce bloc de titres "s'il s'avérait disponible à la vente", considéré comme un actif stratégique dans la restructuration potentielle du paysage industriel de la défense français.

La direction de Thales a fait savoir mardi qu'elle apportait son "total soutien et concours aux parties prenantes dans la phase de finalisation de la transaction, jusqu'à la conclusion".

Pour Alcatel-Lucent, malmené en Bourse et qui vient d'enregistrer son septième trimestre consécutif de perte nette après une fusion douloureuse, cette vente permettra un apport de liquidités appréciable dans le contexte actuel de pénurie du crédit.

Première publication : 18/11/2008

COMMENTAIRE(S)