Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Graham Watson, président du Parti des Libéraux et Démocrates pour l'Europe

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE : avec Pierre Moscovici, un changement de cap économique ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement d'un Français en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le retour de Nicolas Sarkozy n'est pas une solution pour la France"

En savoir plus

SUR LE NET

Cambodge : les travailleurs exigent une hausse des salaires

En savoir plus

  • Les États-Unis frappent le cœur de l’EI en Syrie

    En savoir plus

  • Rapt du Français en Algérie : qui se cache derrière les "Soldats du califat" ?

    En savoir plus

  • La justice autorise l'adoption d'enfants nés d'une PMA à l'étranger

    En savoir plus

  • Prison à vie pour Ilham Tohti : "Ils ont créé un 'Mandela ouïghour'"

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

  • L'armée tue deux Palestiniens accusés de la mort de trois Israéliens

    En savoir plus

  • Le président chinois, principal absent du sommet sur le climat

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "L'EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

Dassault en passe de racheter la part d'Alcatel-Lucent dans Thales

Texte par AFP

Dernière modification : 18/11/2008

Dassault Aviation, groupe français d'aéronautique fabricant notamment le Rafale, est entré en négociations avec l'équipementier en télécommunications Alcatel-Lucent. Objectif : racheter ses parts, à hauteur de 20,8 %, dans Thales.

Le groupe français Dassault Aviation est entré en négociations exclusives avec l'équipementier en télécommunications Alcatel-Lucent pour le rachat de sa part de 20,8% dans Thales pour un montant de 1,56 milliard d'euros, ont annoncé mardi les deux groupes.

Dassault, fabricant du Rafale et des avions d'affaires Falcon, et le groupe franco-américain Alcatel-Lucent ont annoncé dans un communiqué être "entrés en discussion exclusive jusqu’au 15 décembre 2008" pour cette opération.

Dassault Aviation a précisé avoir engagé des discussions avec l’Etat - qui possède 27% de Thales - "en vue de définir les termes de leur partenariat en tant qu'actionnaires de Thales".

Avec les 5% qu'il détient déjà, Dassault posséderait près de 26% de Thales.

Le 30 octobre, Alcatel-Lucent avait pour la première fois confirmé examiner une "éventuelle cession" de sa participation dans le groupe d'électronique français Thales.

A la mi-octobre, Dassault Aviation avait annoncé convoiter ce bloc de titres "s'il s'avérait disponible à la vente", considéré comme un actif stratégique dans la restructuration potentielle du paysage industriel de la défense français.

La direction de Thales a fait savoir mardi qu'elle apportait son "total soutien et concours aux parties prenantes dans la phase de finalisation de la transaction, jusqu'à la conclusion".

Pour Alcatel-Lucent, malmené en Bourse et qui vient d'enregistrer son septième trimestre consécutif de perte nette après une fusion douloureuse, cette vente permettra un apport de liquidités appréciable dans le contexte actuel de pénurie du crédit.

Première publication : 18/11/2008

COMMENTAIRE(S)