Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

Ford va vendre les deux tiers de sa participation dans Mazda

Texte par AFP

Dernière modification : 18/11/2008

Pour renflouer ses caisses, le constructeur automobile américain Ford, mis à mal par la crise financière, va vendre pour 540 millions de dollars (425 millions d'euros) les deux tiers de sa participation dans le groupe japonais Mazda.

Retrouvez notre dossier spécial sur l'industrie automobile en panne sèche.


Le constructeur automobile américain Ford va vendre pour 540 millions de dollars (425 millions d'euros) les deux tiers de sa participation dans le japonais Mazda Motor, soit 20,4% sur les 33,4% qu'il possède, pour renflouer sa trésorerie, ont annoncé mardi les deux groupes.

Le groupe Mazda va lui-même reprendre 6,87% de son capital sur les 20,4% cédés par Ford et prévoit de débourser pour cela 17,9 milliards de yens (143 millions d'euros).

L'identité des autres repreneurs n'a pas été confirmée par Mazda, mais, selon la presse, Ford a approché une douzaine de firmes dont les maisons de commerce Sumitomo Corporation et Itochu, ainsi que cinq compagnies d'assurance, parmi lesquelles Tokio Marine Holdings qui détient déjà 2,9% de Mazda. L'équipementier Denso est aussi cité.

Ford, entré dans le capital de Mazda en 1979, ne possédera plus que 13% de ce dernier après cette opération de renflouement de ses caisses.

Malgré ce desserrement des liens capitalistiques, Ford et Mazda entendent maintenir leur partenariat industriel. Les deux constructeurs possèdent des usines communes aux Etats-Unis, en Chine et en Thaïlande.

Par ailleurs, mardi, le géant automobile américain en difficulté General Motors (GM) a vendu pour 180 millions d'euros sa participation de quelque 3% dans le japonais Suzuki Motor, conformément à un décision annoncée lundi. Suzuki a racheté lui-même tous ces titres.

Ford et GM renflouent ainsi légèrement leur trésoreries mises à mal par la grave crise que traverse le secteur automobile américain.

Première publication : 18/11/2008

COMMENTAIRE(S)