Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

Ford va vendre les deux tiers de sa participation dans Mazda

Texte par AFP

Dernière modification : 18/11/2008

Pour renflouer ses caisses, le constructeur automobile américain Ford, mis à mal par la crise financière, va vendre pour 540 millions de dollars (425 millions d'euros) les deux tiers de sa participation dans le groupe japonais Mazda.

Retrouvez notre dossier spécial sur l'industrie automobile en panne sèche.


Le constructeur automobile américain Ford va vendre pour 540 millions de dollars (425 millions d'euros) les deux tiers de sa participation dans le japonais Mazda Motor, soit 20,4% sur les 33,4% qu'il possède, pour renflouer sa trésorerie, ont annoncé mardi les deux groupes.

Le groupe Mazda va lui-même reprendre 6,87% de son capital sur les 20,4% cédés par Ford et prévoit de débourser pour cela 17,9 milliards de yens (143 millions d'euros).

L'identité des autres repreneurs n'a pas été confirmée par Mazda, mais, selon la presse, Ford a approché une douzaine de firmes dont les maisons de commerce Sumitomo Corporation et Itochu, ainsi que cinq compagnies d'assurance, parmi lesquelles Tokio Marine Holdings qui détient déjà 2,9% de Mazda. L'équipementier Denso est aussi cité.

Ford, entré dans le capital de Mazda en 1979, ne possédera plus que 13% de ce dernier après cette opération de renflouement de ses caisses.

Malgré ce desserrement des liens capitalistiques, Ford et Mazda entendent maintenir leur partenariat industriel. Les deux constructeurs possèdent des usines communes aux Etats-Unis, en Chine et en Thaïlande.

Par ailleurs, mardi, le géant automobile américain en difficulté General Motors (GM) a vendu pour 180 millions d'euros sa participation de quelque 3% dans le japonais Suzuki Motor, conformément à un décision annoncée lundi. Suzuki a racheté lui-même tous ces titres.

Ford et GM renflouent ainsi légèrement leur trésoreries mises à mal par la grave crise que traverse le secteur automobile américain.

Première publication : 18/11/2008

COMMENTAIRE(S)