Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Turquie : le triomphe d'Erdogan, et après ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Princess Erika : le nouveau single d'une guerrière pacifique

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Migrations : les 28 à hue et à dia

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Manfred Weber, président du PPE, sur l'asile : "Sans solution européenne, tout finira dans le désordre"

En savoir plus

FOCUS

Les enfants volés de l'ex-RDA

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Guerre au Yémen : Paris organise une conférence humanitaire fin juin

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Migrations, sécurité et Brexit : les Européens réunis fin juin à Bruxelles

En savoir plus

L'ENTRETIEN

L’État turc est "extrêmement faible", selon l'historien Edhem Eldem

En savoir plus

L’invité du jour

Turquie : "Des fraudes sont possibles, mais qui ne remettent pas en cause le résultat"

En savoir plus

Hu Jintao veut renforcer les liens avec "un pays frère"

Texte par AFP

Dernière modification : 18/11/2008

Après une étape au Costa Rica, le président chinois Hu Jintao entame une visite de deux jours à Cuba pour renforcer les liens avec La Havane, en proie à d'importantes difficultés économiques après le passage de trois ouragans.

Le président chinois Hu Jintao est arrivé lundi soir à La Havane pour une visite de 36 heures destinée à renforcer les liens avec l'île communiste confrontée à de graves difficultés économiques.

Accompagné d'une délégation d'hommes d'affaires, M. Hu, qui arrivait du Costa Rica, a été accueilli à l'aéroport de La Havane par le premier vice-président José Ramon Machado Ventura, a constaté un journaliste de l'AFP.

M. Hu doit avoir des entretiens au Palais de la Révolution mardi en fin d'après-midi avec son homologue Raul Castro et possiblement avec le frère et illustre précédesseur de ce dernier, Fidel Castro, 82 ans.

Il s'agit de la deuxième visite à Cuba depuis 2004 de M. Hu et sa première depuis que le "Lider Maximo" de la Révolution a dû céder le pouvoir en février à son frère cadet pour des raisons de santé.

Avant l'arrivée du président, les commissions intergouvernementales des deux pays ont signé lundi une dizaine d'accords portant notamment sur l'achat par la Chine de sucre et de nickel, principal produit d'exportation cubain, ont rapporté les médias cubains sans plus de précisions.

La Chine est après le Venezuela le plus important partenaire commercial de Cuba avec des échanges de 2,7 milliards de dollars en 2007.

Ce pays "frère" a fourni à Cuba plus de 2,5 millions de dollars en aide après les trois ouragans qui ont causé officiellement depuis août pour près de 10 milliards de dollars de dégâts sur l'île et entraîné une pénurie de certains fruits et légumes dans les marchés.

M. Hu, dont le pays renforce chaque année ses liens économiques avec l'Amérique latine, doit quitter mercredi matin Cuba. Il est attendu au Pérou où se tient samedi et dimanche le Forum de coopération économique Asie-Pacifique (APEC).

Première publication : 18/11/2008