Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le loup et l'agneau"

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

  • Syrie : plus de 100 000 Kurdes ont fui en Turquie l'avancée de l'EI

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au PSG

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

Economie

Le départ du PDG de Yahoo! rassure les marchés

Vidéo par Louise DUPONT

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 18/11/2008

L'action de Yahoo! a bondi de 13% à Wall Street, peu après l'annonce de la démission de Jerry Yang du poste de PDG du groupe. Son successeur devra avant tout redonner confiance aux investisseurs dans la marque Yahoo!.

Jerry Yang annonce qu’il quitte le poste de PDG de Yahoo! et le cours du géant de l’Internet enregistre un bond de 13% à Wall Street. "La décision de se séparer de lui est avant tout un signal lancé aux investisseurs qui avaient perdu confiance en Yahoo!", explique Andrew Frank, analyste chez Gartner Research et spécialiste de Yahoo!.

 

Le départ du cofondateur du groupe près de trois ans après son intronisation en tant que PDG n’est pas une surprise. "La situation économique actuelle pousse les grands groupes à réfléchir à des renouvellements des cadres dirigeants comme autant d’électrochocs et Yahoo! connaissait une perte de valeur plus importante que d’autres", précise Andrew Frank. Deux échecs, le rachat raté par Microsoft cet été et l’abandon du partenariat publicitaire avec Google, sont associés au nom de Jerry Yang.

 

"Un rachat est très plausible"

 

Mais ce changement n’est qu’un moyen, pas une fin pour Yahoo!. "Les marchés ne se demandent pas si c’est une bonne chose ou pas, le fait de savoir que le groupe est sérieux dans son désir de s’occuper des problèmes leur suffit", continue Andrew Frank. La société doit maintenant s’occuper de construire l’après-Yang.

 

"Sa démission ne signifie pas que l’entreprise va redevenir formidable comme par magie", prévient Martin Pyykkonen, analyste chez Global Crown Capital. Le grand retour des tractations sur une éventuelle fusion est dorénavant attendu. "Ce n’est pas inévitable, mais avec des poids-lourds comme Microsoft, AOL et d’autres géants des médias, un rachat est très plausible", reconnaît Andrew Frank.

 

Trouver la perle rare

 

Reste aussi un certain éparpillement des technologies que Yahoo! a acquis au fil du temps. Entre le portail, qui draine encore la plus forte audience sur Internet, et des services comme Flickr, il y aurait "des synergies à recréer", selon ces deux analystes.

 

Des travaux d’Hercule du Web auxquels va devoir s’atteler le successeur de Jerry Yang. Un chasseur de têtes, Heidrick & Struggles, spécialiste du secteur, a été désigné pour trouver la perle rare. Quelques heures seulement après l’annonce, des noms commencent déjà à circuler, parmi lesquels Meg Whitman, ex-présidente d'eBay ou Jon Miller, ancien PDG d’AOL.

Première publication : 18/11/2008

COMMENTAIRE(S)