Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex-président Habyarimana

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Quel avenir pour la SNCM?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Résilience brésilienne"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Et à la fin, c'est l'Allemagne qui gagne"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Raids aériens, roquettes et propagande

En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU se réunit en urgence

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois juifs"

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

  • Terrorisme : la France se protège contre "les loups solitaires"

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : la trahison des héros de l’indépendance

    En savoir plus

  • Rwanda : clôture de l’enquête française sur l’attentat contre Habyarimana

    En savoir plus

  • Les Femen poursuivies pour avoir dégradé les cloches de Notre-Dame de Paris

    En savoir plus

  • Cinquante-trois cadavres découverts par l’armée dans le centre de l’Irak

    En savoir plus

  • Jean-Baptiste de Franssu, un Français nommé à la tête de la banque du Vatican

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : en Allemagne, une victoire jugée "inimaginable”

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : les deux candidats revendiquent la victoire

    En savoir plus

  • La Coalition nationale syrienne a élu un nouveau chef

    En savoir plus

L'ONU examine l'envoi de 3000 casques bleus supplémentaires

©

Texte par REUTERS

Dernière modification : 19/11/2008

Le Conseil de sécurité de l'ONU étudie un projet de résolution pour renforcer l'effectif de la Mission des Nations unies en République démocratique du Congo (Monuc). Le projet prévoit l'envoi de plus de 3 000 casques bleus supplémentaires.

Retrouvez notre dossier "Combats au Nord-Kivu"

Regardez notre reportage exculsif sur les enfants soldats au Nord-Kivu

 

NATIONS UNIES - Le Conseil de sécurité des Nations unies espère pouvoir voter dans la semaine un projet de résolution augmentant les effectifs des casques bleus déployés en République démocratique du Congo, a-t-on appris lundi de source diplomatique.

 

Ce projet de texte, rédigé par la délégation française à l'Onu, répond aux mises en garde lancées par l'Onu face à la dégradation de la situation dans l'est de la RDC, où les affrontements entre les rebelles de Laurent Nkunda et les forces gouvernementales congolaises ont déplacé quelque 250.000 personnes.

 

Le projet de résolution, que Reuters s'est procuré, autoriserait un renforcement sur une base temporaire des effectifs militaires de la Mission de l'Onu au Congo (Monuc) de 2.785 soldats; 300 policiers supplémentaires iraient parallèlement consolider ses effectifs policiers.

 

La Monuc, qui représente déjà la principale force de maintien de la paix de l'Onu dans le monde, dépasserait les 20.000 hommes, dans un pays grand comme l'Europe occidentale.

 

La résolution, à laquelle sont associés les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la Belgique, ancienne puissance coloniale du Congo, engage le commandement de la mission de l'Onu à concentrer ces renforts sur la protection des civils et l'exhorte à se conformer à des "règles d'engagement solides".

 

"Nous espérons que le Conseil de sécurité pourra voter sur ce projet dans les tout prochains jours", a dit un diplomate du Conseil de sécurité s'exprimant sous couvert d'anonymat.

 

Selon Alain Le Roy, secrétaire général adjoint de l'Onu chargé des opérations de maintien de la paix, il faudra compter un délai de deux mois environ pour que ces renforts, une fois autorisés, prennent position en RDC.

 

Première publication : 18/11/2008

Comments

COMMENTAIRE(S)