Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La diplomatie économique, avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'Argentine poussée vers le défaut de paiement

En savoir plus

SUR LE NET

Chine : de faux profils Twitter démasqués

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les cachotteries de Poutine et Merkel"

En savoir plus

  • Un rassemblement pro-israélien organisé ce jeudi à Paris

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • Ebola : état d'urgence au Sierra Leone, l'inquiétude grandit dans le monde

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Karim Wade, le fils de l'ex-président, jugé à Dakar pour "enrichissement illicite"

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

  • BNP Paribas subit une perte record après l'amende américaine

    En savoir plus

  • Glissement de terrain meurtrier dans l'ouest de l'Inde

    En savoir plus

  • "Accuser la Serbie du déclenchement de la guerre est absurde"

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

L'UE prépare un plan de relance de 130 milliards, selon Berlin

Vidéo par Lise BARCELLINI

Texte par AFP

Dernière modification : 20/11/2008

Le ministre allemand de l'Économie, Michael Glos, annonce que les Vingt-Sept préparent un plan de relance d'un montant d'environ 130 milliards d'euros. Mais à Bruxelles, la Commission affirme qu'il n'y a pas encore d'accord sur le montant.

La Commission européenne prévoit un plan de relance de la croissance de 130 milliards d'euros, a affirmé mercredi une porte-parole du ministre allemand de l'Economie Michael Glos.
   
"Cela représente 1% du Produit intérieur brut de chaque Etat membre", a indiqué cette porte-parole. Pour l'Allemagne, "cela signifie un montant de 25 milliards d'euros", a-t-elle ajouté.
   
L'effort doit être partagé entre des fonds européens et des contributions directes des Etats membres.
   
La Commission européenne doit présenter son plan mercredi prochain.
   
"Il est prématuré de discuter de la taille et de l'orientation détaillée de ce paquet, parce que le travail préparatoire est toujours en cours, et il n'y a pas encore eu une décision politique définitive sur la taille de l'effort et sur les orientations", a dit à l'AFP à Bruxelles Johannes Laitenberger, porte-parole de l'exécutif européen.
   
Le porte-parole du gouvernement allemand, Ulrich Wilhelm, a d'ores et déjà demandé que soit pris en compte dans le calcul de Bruxelles l'effort déjà fourni par l'Allemagne, qui vient de lancer un programme de mesures de soutien à la conjoncture représentant 32 milliards d'euros sur deux ans.
   
"Il n'est pas imaginable que notre propre programme ne soit pas pris en compte" dans les calculs de Bruxelles, a-t-il dit au Financial Times Deutschland à paraître jeudi.
   
Les appels à une relance budgétaire énergique se multiplient en Europe face à la dégradation rapide de la conjoncture, mais certains Etats membres ne disposent que de marges de manoeuvres réduites, et le budget européen lui-même ne peut fournir qu'une contribution modeste.
   
La Commission devrait surtout proposer des redéploiements de fonds ou crédits déjà programmés. Certains programmes d'investissement pourraient aussi être accélérés, notamment dans le cadre des aides de l'UE aux régions défavorisées.
   
Le chef de file des ministres des Finances de la zone euro, le Luxembourgeois Jean-Claude Juncker, a proposé que Bruxelles émette "des obligations en euros" pour financer des projets d'infrastructure (routes, chemins de fer, distribution d'énergie).

Première publication : 19/11/2008

COMMENTAIRE(S)