Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Économie britannique : George Osborne tente de rassurer

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"En fait, on ne voulait pas vraiment dire 'partir'"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Pour une Europe du peuple"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

Amériques

Pas de plan pour sauver le secteur de l'automobile

Vidéo par Laure CONSTANTINESCO

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 21/11/2008

Harry Reid, le chef de la majorité démocrate au Sénat, affirme qu'il n'y a pas de plan au Congrès pour le secteur automobile. Un peu plus tôt, 4 sénateurs républicains et démocrates avaient annoncé un accord sur un plan de sauvetage.

Lire aussi le dossier : "La panne sèche du secteur automobile"


Le leader de la majorité démocrate au Sénat  américain Harry Reid a affirmé jeudi qu'il n'y avait aucun plan pour le moment en vue au Congrès pour aider le secteur automobile.
   
Harry Reid a reconnu qu'il s'agissait d'une "triste réalité": en dépit d'un accord bipartisan entre quatre sénateurs d'Etat liés à l'industrie automobile, il n'y a pas eu pour l'instant un soutien suffisant pour présenter un plan de sauvetage au Sénat ou à la Chambre des représentants.
   
M. Reid a indiqué que les dirigeants des grands groupes automobiles auront une autre chance de faire des propositions pour le secteur, qui pourraient conduire à d'importantes restructurations, et que le Congrès pourrait se pencher à nouveau sur la question en décembre.

 

L'optimisme de quatre sénateurs  

 

A la mi-journée, des sénateurs républicains et démocrates avaient annoncé être parvenus à un accord sur un plan de sauvetage pour l'industrie automobile.
   
Les quatre élus à l'origine de cette initiative sont tous originaires d'Etats où les trois grands constructeurs américains en graves difficultés, General Motors, Ford et Chrysler, ont leurs usines (Michigan, Ohio et Missouri).
  

Les sénateurs démocrates Carl Levin, Debbie Stabenow et leurs collègues républicains Kit Bond et George Voinovich avaient prévu de donner plus d'explications sur le texte qu'ils avaient prévu de soumettre ultérieurement à la chambre haute du Parlement américain, lors d'une conférence de presse jeudi au Sénat.

Première publication : 20/11/2008

COMMENTAIRE(S)