Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le copilote de la Germanwings était-il dépressif ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Offensive militaire au Yémen - Elections départementales en France

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crash de l'A320 de Germanwings - Les élections au Nigeria

En savoir plus

REPORTERS

San Cristóbal, le chaudron vénézuélien

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Chômage, au-delà de la courbe

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tunisie : la fête nationale endeuillée par l'attentat du Bardo

En savoir plus

MODE

Alaïa, Jarrar et Kayrouz marient l'ascèse à la sensualité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Nigeria : les 2 principaux rivaux signent un accord de paix

En savoir plus

#ActuElles

Les super héroïnes débarquent dans la BD

En savoir plus

Afrique

Au plus près des combats en RDC

Texte par Clea CAULCUTT , Arnaud ZAJTMAN

Dernière modification : 02/03/2011

Depuis le mois d’août 2008, les rebelles et l’armée congolaise s’affrontent dans le Nord-Kivu. Nos correspondants Arnaud Zajtman, Marlène Rabaud et Philippe Bolopion ont parcouru la province. Regardez leurs reportages.

L’ex-général Laurent Nkunda mène la rébellion depuis août 2008. Il assure défendre les Tutsis contre les milices hutues rwandaises, les Interahamwe, qui avaient notamment pris part au génocide au Rwanda en 1994.

 

Les hommes de Nkunda, estimés au nombre de 5 000 par l’ONU, recrutent activement dans les camps de réfugiés et parmi les anciens de l’armée rwandaise.

 

Kinshasa accuse les troupes rwandaises de participer directement aux combats aux côtés des rebelles, des accusations qui n’ont pu être confirmées jusqu'ici. Selon l’ONG International Crisis Group, le Rwanda enverrait des armes et des médicaments aux rebelles. Le correspondant de FRANCE 24, Arnaud Zajtman, a constaté sur place combien les rebelles étaient organisés et équipés face à une armée congolaise exsangue.

 

 

11 novembre 2008. Reportage de A. Zajtman et M. Rabaud.

 

 

 

 

 

Les combats entre les troupes gouvernementales et le Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) de Nkunda ont contraint à l’exil plus de 250 000 civils, qui s’entassent dans des camps depuis septembre.

 

Le reporter de FRANCE 24, Philippe Bolopion, s’est rendu dans le camp Mugunga, au Nord-Kivu, où la nourriture et les médicaments se font rares.

 

 

10 novembre 2008. Reportage P. Bolopion et P. Kollock.

 

 

 

 

Début novembre, des officiels de l’ONU ont affirmé que des habitants de Kiwanja, un village au nord de Goma, ont été tués par des miliciens Maï-Maï, qui les accusaient de soutenir les rebelles. Lorsque les hommes de Nkunda ont repris la ville, ils sont soupçonnés à leur tour d’avoir exécuté ceux qu’ils soupçonnaient de soutenir les miliciens. Arnaud Zajtman a pu se rendre dans ce village.

 

 

7 novembre 2008. Reportage A. Zajtman et M. Rabaud.

 

 

 

 

L’ONU dispose de 17 000 soldats en RDC, dont 5 000 sont déployés dans l’est du pays. Le Conseil de sécurité débat depuis plusieurs semaines de l’envoi de renforts, réclamés régulièrement par le commandement de la Mission de l'Organisation des Nations unies en République démocratique du Congo (Monuc).

 

 

11 novembre 2008. Madnodje Mounoubaï, porte-parole de la Monuc en RDC.

 

 

 

 

 

 

Les forces de maintien de la paix ont la difficile mission de protéger les civils à la fois des rebelles et de l’armée régulière. L’ONU affirme que des soldats se sont livrés à des viols et des pillages. Des accusations commentées par le porte-parole de la Monuc le 11 novembre sur l’antenne de FRANCE 24.

 

Les enfants sont en première ligne dans ce conflit. Arnaud Zajtman a rencontré un groupe d’enfants-soldats du camp de Kanyabayonga, alors qu’ils s’apprêtaient à rejoindre les milices Maï-Maï. Tous affirment que les troupes de Nkunda s’en sont prises à leurs parents après les combats. Les plus jeunes n’ont pas neuf ans.

 

 

11 novembre 2008. Reportage A. Zajtman et M. Rabaud.

 

 

 

 

Première publication : 20/11/2008

COMMENTAIRE(S)