Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • Écosse : "Quel que soit le résultat, il va y avoir beaucoup de mécontents"

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

Amériques Amériques

Les sénateurs peinent à s'accorder sur l'aide à l'industrie automobile

Texte par AFP

Dernière modification : 20/11/2008

Les sénateurs ne sont pas parvenus à se mettre d'accord sur les 25 milliards de dollars que les démocrates proposent de débloquer afin de venir en aide à l'industrie automobile.

Retrouvez notre dossier spécial : "La panne sèche du secteur automobile".

 

Les démocrates du Sénat américain, qui ont proposé une nouvelle aide de 25 milliards de dollars pour les constructeurs automobiles en difficulté, se trouvaient dans une impasse mercredi soir face aux républicains qui proposent d'utiliser des fonds déjà votés.

Les débats sur la nouvelle législation proposée par les démocrates ont commencé mercredi soir.

Ceux-ci se sont immédiatement heurtés aux "objections" des républicains. Le leader de la minorité républicaine Mitch McConnell a proposé dans un communiqué de "rediriger les fonds déjà attribués par le Congrès sur un programme de 25 milliards de dollars pour les constructeurs automobiles pour construire des véhicules de haute technologie, couplé avec de nouvelles protections pour les contribuables".

Harry Reid, le leader de la majorité démocrate, a réitéré son appel à l'administration Bush pour débloquer la situation. "Comme nous l'avons déjà dit, le Trésor détient l'autorité et l'argent pour protéger des milliers d'Américains qui travaillent dans notre industrie automobile en danger. Si l'administration Bush a un quelconque intérêt à sauver Détroit (où sont implantés les constructeurs automobiles, ndlr), elle a le pouvoir de le faire", a-t-il écrit dans un communiqué mercredi soir.

La sénatrice démocrate du Maryland Barbara Mikulski, qui a défendu une mesure de rabais fiscal pour les achats de nouveaux véhicules, s'est emportée devant ses collègues. "Je fais objection à l'objection" des républicains, a-t-elle déclaré, prédisant qu'une faillite des constructeurs coûterait 126 milliards de dollars en trois ans et que trois millions de personnes pourraient perdre leur emplois.
 

Première publication : 20/11/2008

COMMENTAIRE(S)