Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

DOSSIERS

La tribu perdue des Bnei Menashe

Vidéo par Capucine HENRY

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/02/2009

Une communauté de 7 000 personnes pratique un judaïsme traditionnel dans une région isolée du nord-est de l'Inde, le Mizoram. Ces juifs se disent issus de l'une des tribus perdues d'Israël, celle des Bnei Menashe ("fils de Menashe").

Attention certaines images de ce documentaire peuvent choquer.

Cette semaine, l'équipe du magazine Humanitaire vous emmène dans le Mizoram, un Etat du nord-est de l'Inde, à la frontière du Bangladesh et de la Birmanie. Aux confins du sous-continent indien, vit une comunauté d'environ 7000 personnes qui pratique, depuis les années 1950, un judaïsme traditionnel. Tous sont persuadués de leur appartenance à l'une des dix tribus perdues d'Israël, la tribu des Bnei Menashe ("fils de Menashe"), issue de la tribu de Joseph qui, selon les écrits, aurait immigré vers l'Orient.

Une délégation des autorités religieuses juives venue d'Israël s'est rendue dans le Mizoram afin de faciliter le retour des 7000 mizos vers la Terre Sainte, car ils ont été officiellement reconnus par le grand Rabin d'Israël. Ce qui leur permet de bénéficier de la "loi de retour" (Alya) qui leur octroie la nationalité israélienne.

Les places sont chères et la sélection au départ difficile. Ceci n'est pas sans poser des questions délicates : sur quels critères peut-on prouver sa judaïté ? Et considérant les problèmes démographiques d'Israël, est-il possible de tous les rappatrier en Terre Sainte, alors que l'État hébreux vient à peine d'intégrer deux vagues successives d'immigrés, celles des Juifs éthiopiens et d'Europe de l'Est, qui, elles aussi, ont bénéficié de la loi du retour ?

Les premiers arrivants ont été "poussés" à s'installer dans les colonies de Gaza et de Cisjordanie, ce qui a vallu de nombreuses critiques sur les motivations réelles de leur arrivée en Israël.

Notre envoyée spéciale, Capucine Henry, est allée à la rencontre de ces candidats à l'exil.

Première publication : 20/11/2008

COMMENTAIRE(S)