Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Transition floue au Burkina Faso

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Burkina Faso: Compaoré victime de son entêtement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Drame de Sivens : retour sur l'affaire Rémi Fraisse

En savoir plus

TECH 24

La high tech peut-elle venir à bout du virus Ebola ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Les tests de résistance des banques sont-ils fiables ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'amendement "dividendes" qui fâche les PME

En savoir plus

#ActuElles

Au Pakistan, des femmes se mettent aux "métiers d’hommes"

En savoir plus

REPORTERS

États-Unis – Mexique : la frontière de tous les dangers

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des Arts du couturier Elie Saab

En savoir plus

Asie - pacifique Asie - pacifique

Un milliardaire arrêté pour manipulation boursière

Texte par REUTERS

Dernière modification : 24/11/2008

Selon le magazine financier "Caijing", Huang Guangyou, considéré comme l'homme le plus riche de Chine, a été placé en garde à vue mercredi dans le cadre d'une enquête sur la manipulation du cours d'une société contrôlée par son frère.

La cotation du numéro un chinois de la distribution de matériel électronique GOME <0493.HK> a été suspendue lundi tandis que la société tentait de vérifier des informations sur le placement en garde à vue de son président pour manipulation de cours.

Selon le magazine financier Caijing, Huang Guangyou, considéré comme l'homme le plus riche de Chine, a été placé en garde à vue mercredi soir dans le cadre d'une enquête sur des mouvements de cours observés sur l'action SD Jintai <600385.SS>, un groupe spécialisé dans les équipements médicaux.

GOME a indiqué ne pas avoir reçu de document officiel en rapport avec ces accusations.

SD Jintai, dont le cours a vu sa valeur multipliée par plus de huit depuis son introdudction en Bourse en 2007, est contrôlé par le frère de Huang Guangyu, Huang Junquin.

Les analystes craignent que ces faits, s'ils étaient avérés, aient un impact négatif sur les finances de GOME.

Lundi, l'édition internet de Shanghai Securities rapportait sans citer de source que Huang était à son domicile. Ces informations sont contredites par une source hong-kongaise proche de la situation, s'exprimant sous condition d'anonymat en raison du caractère sensible de l'affaire, qui affirmait que GOME avait du mal à localiser son président.

Elevé dans une famille pauvre de la province de Guangdong, Huang est arrivé à Pékin à l'âge de 17 ans où il a créé sa société de distibution de matériel électronique avec 30.000 yuans (3.500 euros) en poche. Il a fondé GOME en 1987. Selon Hurun, qui publie une liste des chinois les plus riche, sa fortune personnelle est évaluée à cinq milliards d'euros.

Première publication : 24/11/2008

COMMENTAIRE(S)