Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

James Foley : la victime d'une profession exploitée à ses risques et périls

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : "sur la piste de l'égorgeur"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dette argentine : la réplique de la justice américaine

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Saint-Louis : la mort en 15 secondes

En savoir plus

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

  • Le "convoi humanitaire" russe est passé en territoire ukrainien

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Duel Manaudou-Gilot sur 100 m, point d’orgue de l'Euro-2014 des Bleus

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

La Cour constitutionnelle donne son feu vert au traité de Lisbonne

Texte par REUTERS

Dernière modification : 26/11/2008

La Cour constitutionnelle a estimé, ce mercredi, que le traité de Lisbonne n'était pas incompatible avec la loi fondamentale du pays. Après plusieurs mois de blocage, le Parlement est désormais en mesure de se prononcer sur sa ratification.

La Cour constitutionnelle tchèque a jugé mercredi que le traité de Lisbonne réformant l'Union européenne était conforme à la Constitution tchèque, ce qui va permettre au parlement de Prague de se prononcer sur ce texte.

La République tchèque prend en janvier pour six mois la présidence tournante de l'Union.

La ratification du traité n'est cependant pas assurée dans les deux chambres du parlement, où de nombreux élus eurosceptiques partagent les fortes réserves du chef de l'Etat, Vaclav Klaus.

Le Premier ministre, Mirek Topolanek, a émis des doutes sur une ratification parlementaire avant la fin de l'année.

Topolanek a signé le traité de Lisbonne, qui vise à améliorer les processus de prise de décisions communautaires, mais son Parti civique démocrate (ODS) est réticent à ratifier ce texte.

Dans une interview accordée au début du mois à l'hebdomadaire Respekt, le chef du gouvernement a dit s'attendre à ce que certains députés subordonnent leur vote sur le traité de Lisbonne à l'approbation de l'accord négocié avec Washington pour l'implantation en territoire tchèque d'une partie du projet américain de "bouclier antimissile".

Le traité de Lisbonne, rejeté par les électeurs irlandais en juin, ne peut s'appliquer qu'une fois ratifié par les 27 membres de l'UE.
 

Première publication : 26/11/2008

COMMENTAIRE(S)