Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

Amériques Amériques

Medvedev poursuit sa tournée en Amérique latine par le Venezuela

Vidéo par François-Xavier FRELAND

Texte par AFP

Dernière modification : 26/11/2008

Après le Brésil, le président russe Dmitri Medvedev est attendu à Caracas, où il doit rencontrer son homologue vénézuélien Hugo Chavez. Les deux pays organisent actuellement des manœuvres militaires conjointes dans la mer des Caraïbes.

Le président russe, Dmitri Medvedev a consacré le premier jour de sa visite officielle au Brésil au secteur énergétique en se rendant au siège de la compagnie pétrolière Petrobras à Rio de Janeiro, quelques heures avant de dîner avec son homologue brésilien, Luiz Inacio Lula da Silva.

Medvedev, dont le pays est le second producteur mondial de brut et contrôle un quart des réserves planétaires de gaz, a été guidé par le président de Petrobras, José Sergio Gabrielli, qui lui a présenté une exposition sur les biocarburants fabriqués au Brésil.

Medvedev et Gabrielli ont simplement "dialogué" sans signer d'accord, ont indiqué à l'AFP des sources de Petrobras.

A la fin de sa visite d'un peu plus d'une heure, le président russe a reçu en souvenir des petites bouteilles contenant des échantillons d'agrocarburants fabriqués au Brésil, a constaté un journaliste de l'AFP.

Le Brésil cherche à promouvoir son éthanol, fabriqué à partir de canne à sucre, dont il est le premier exportateur et le deuxième producteur mondial.

La visite a permis d'"identifier des opportunités de coopération entre Petrobras et des sociétés russes dans les domaines tels que l'exploitation et la production de gaz naturel, la recherche et le développement, les services et biocarburants", a souligné Petrobras dans un communiqué publié à l'issue de la visite.

Petrobras a déjà conclu un protocole de coopération avec le géant russe de l'énergie Gazprom, dont Medvedev est l'un des ex-présidents.

Le Brésil, qui est pratiquement autosuffisant en pétrole, a découvert fin 2007 sur son littoral sud et sud-est de gigantesques gisements de pétrole léger en eaux très profondes sous une épaisse couche de sel.

Medvedev qui n'a fait aucune déclaration à la presse depuis son arrivée au Brésil dînera mardi avec Lula avec qui il aura une réunion bilatérale mercredi.

"L'agenda bilatéral est extrêmement rempli et inclut des thèmes comme la coopération aérospatiale, la production d'énergie et plus particulièrement de gaz, et de possibles accords dans le domaine de l'énergie nucléaire à des fins pacifiques", avait déclaré à l'AFP un porte-parole de la diplomatie brésilienne à la veille de l'arrivée du président russe.

Mercredi, les délégations des deux pays consacreront une partie importante des rencontres à approfondir un accord de coopération en matière de défense et de sécurité dont le premier protocole a été signé en avril dernier à Brasilia.

Les deux pays, grands constructeurs aéronautiques, discuteront également de possibles contrats dans le domaine de la défense.

Le Brésil veut renouveler son matériel de défense mais exige des transferts de technologie, ce qui a retardé les accords avec la Russie.

Le gouvernement brésilien souhaite également que la Russie augmente ses quotas d'importation de viande bovine. Joignant le geste à la parole, Lula a décidé de servir mardi soir à son homologue russe un traditionnel "churrasco" (barbecue).

Avant de visiter Petrobras, le président russe s'était rendu au Monument aux morts de la 2e guerre mondiale pour y déposer une gerbe de fleurs.

Après le Brésil, Medvedev se rend mercredi après-midi au Venezuela, chef de file avec Cuba du camp anti-américain dans la région, au moment où les marines russe et vénézuélienne réalisent des manoeuvres conjointes.

Il achèvera sa tournée latino-américaine par une étape à Cuba.

Première publication : 26/11/2008

COMMENTAIRE(S)