Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

Asie - pacifique

Deux navires pakistanais arraisonnés au large de Bombay

Texte par AFP

Dernière modification : 27/11/2008

Deux navires de commerce pakistanais ont été arraisonnés par la marine indienne, au large des côtes situées au nord de Bombay, selon l'agence PTI, citant des sources au ministère de l'Intérieur indien.

Lire aussi : "Bombay touchée par sept attaques, au moins 100 morts"

Et : "Condamnations unanimes de la communauté internationale"



Ainsi que : "Le journalisme citoyen s'empare des attentats de Bombay"

 

Deux navires de commerce pakistanais ont été arraisonnés au large des côtes indiennes à la suite des attaques terroristes commises à Bombay, a annoncé jeudi l'agence indienne PTI, citant des sources au ministère de l'Intérieur.
   
Les bateaux se trouvaient alors au large de l'Etat indien du Gujarat, au nord de Bombay, selon ces sources.
   
La marine indienne avait fait état de soupçons selon lesquels les auteurs des attaques déclenchées mercredi soir dans la capitale économique de l'Inde et qui ont fait au moins 125 morts, étaient arrivés dans la ville à bord d'une vedette rapide elle-même en provenance d'un navire plus grand.
   
Les assaillants "sont originaires de l'autre côté de la frontière et peut-être de Faridkot, au Pakistan", avait, quant à lui, affirmé le général R.K. Hooda, qui dirige l'opération armée contre les islamistes retranchés dans deux hôtels de luxe.
   
A la suite de quoi, le ministre pakistanais de la Défense Ahmed Mukhtar avait "fermement affirmé" que son pays n'était impliqué en aucune manière dans ces violences.

Première publication : 27/11/2008

COMMENTAIRE(S)