Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • 2e Division blindée : "Nous étions des frères"

    En savoir plus

  • Meurtre de James Foley : Washington n'exclut pas de frapper l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • Le convoi russe atteint Lougansk malgré les protestations occidentales

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

Afrique

Au moins 13 000 réfugiés congolais en Ouganda

Texte par AFP

Dernière modification : 27/11/2008

La population congolaise fuit les combats qui opposent l'armée régulière à la rébellion de Laurent Nkunda dans le Nord-Kivu. Selon le Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), ils sont environ 13 000 en Ouganda.

Retrouvez notre dossier "Combats au Nord-Kivu"

 

Regardez notre reportage exculsif sur les enfants-soldats au Nord-Kivu

 

Regardez une compilation de nos meilleurs reportages pour comprendre la situation : "Au plus près des combats en RDC"

 
 

Environ 13.000 Congolais ont fui en Ouganda les violences dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC) ces deux derniers jours et "d'autres sont en chemin", a annoncé jeudi dans un communiqué le Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR).
   
"Des milliers de civils ont fui en Ouganda au cours des deux derniers jours pour échapper à de nouveaux combats et des attaques brutales contre leurs villages dans la province congolaise du Nord-Kivu par des groupes armés", explique le HCR dans ce communiqué citant plusieurs témoignages.
   
Le personnel de l'agence de l'ONU positionné à la ville frontalière d'Ishasha (sud-ouest de l'Ouganda) estime ainsi qu'"environ 13.000 réfugiés congolais ont traversé la frontière depuis mardi après-midi depuis la région de Rutshuru, dont environ une dizaine de milliers pour la seule journée de jeudi".
   
"Le flot de nouveaux arrivants continue. De plus en plus de personnes arrivent et nous avons besoin de moyens de transport pour les emmener immédiatement loin de la frontière, en lieu sûr", explique Yumiko Takashima, le chef de l'équipe du HCR à Ishasha.
   
Les nouveaux arrivants ont indiqué au personnel du HCR qu'ils fuyaient de nouveaux combats autour de la ville de Rutshuru (70 km au nord de Goma, la capitale du Nord-Kivu).
   
Beaucoup de réfugiés ont fait état d'attaques de villages et d'atrocités.
   
"Les attaquants ont tué tout le monde dans mon village. Ils ont pris les jeunes garçons et ont tué le reste de la population. C'est par miracle que ma femme et moi ayons réussi à nous enfuir", a déclaré aux membres du HCR un jeune homme de 25 ans nommé Daudi. Celui-ci, qui a perdu l'un de ses deux enfants dans la confusion, ajoute avoir dû marcher 60 kilomètres depuis son village de Kiwanga pour gagner la frontière.
   
Un autre villageois âgé de 20 ans a raconté avoir marché durant trois jours pour atteindre l'Ouganda jeudi. "Les rebelles ont attaqué mon village. Ils ont tué toutes les femmes, même les femmes enceintes", a-t-il dit.
   
Les nouvelles arrivées de cette semaine portent à environ 27.000 le nombre de civils congolais qui ont trouvé refuge en Ouganda depuis le mois d'août. Les combats entre troupes gouvernementales et rebelles et les violences qui les ont provoqué ont jeté 250.000 personnes sur les routes, selon le HCR.
   
Un convoi de neuf bus et un camion transportant un millier de réfugiés à quitté Ishasha jeudi pour le camp de Nakivale, à environ 350 km à l'est de là. Un premier convoi, moins important, a fait le trajet mercredi, ajoute-t-il.
   
Avec ces nouvelles arrivées, l'Ouganda accueille désormais plus de 150.000 réfugiés, dont plus de 50.000 venant de RDC, les autres provenant d'Ethiopie, Erythrée, Kenya, Rwanda, Somalie et Soudan, estime le HCR.

Première publication : 27/11/2008

COMMENTAIRE(S)