Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : la victime d'une profession exploitée à ses risques et périls

En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait pas d'ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Irak : une trentaine de morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Le "convoi humanitaire" russe est passé en territoire ukrainien

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Duel Manaudou-Gilot sur 100 m, point d’orgue de l'Euro-2014 des Bleus

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

Les autorités de Kinshasa épinglées par Human Rights Watch

Vidéo par Marlène RABAUD , Arnaud ZAJTMAN

Dernière modification : 28/11/2008

L'organisation de défense des droits de l'Homme Human Rights Watch a publié un rapport pointant du doigt la "brutalité" de la répression menée, à Kinshasa et dans l'ouest du pays, par le régime congolais à l'encontre de l'opposition.

 
 
Regardez une compilation de nos meilleurs reportages pour comprendre la situation : "Au plus près des combats en RDC"
 
 

AFP - Les autorités de la République démocratique du Congo ont sévèrement critiqué mercredi le dernier rapport de l'organisation Human Rights Watch (HRW) dénonçant la répression du président Joseph Kabila contre son opposition.
   
"C'est un rapport politisé et truffé d'approximations", a accusé  le ministre congolais de la Communication et des Médias, Lambert Mende Omalanga.
   
La veille, HRW avait publié un rapport dénonçant la "répression brutale" menée par le président Kabila contre son opposition à Kinshasa et dans l'ouest de la RDC.
   
Près de 500 opposants y ont été délibérément tués ou exécutés sommairement et un millier de personnes arrêtées par les services de sécurité depuis l'élection de M. Kabila il y a deux ans, selon l'organisation de défense des droits de l'homme, dont le siège est à New York.
   
"Nous avons accueilli ce rapport avec une grande déception parce qu'il jette l'opprobre et le discrédit sur les institutions issues des élections de 2006", a réagi le porte-parole du gouvernement congolais.
   
Son but est de "peindre en noir la situation des droits de l'Homme à l'ouest (de la RDC) pour occulter ce qui se passe à l'est du pays", a-t-il assuré, s'étonnant de cette publication avant la tenue vendredi d'une session extraordinaire du Conseil des droits de l'Homme de l'ONU consacrée à la RDC.
   
"Il nous paraît clair et nous pensons que la volonté de cette ONG, envers laquelle nous avions jusque là beaucoup de respect, est de convaincre les bailleurs pour bénéficier de nouveaux crédits (...)", a affirmé M. Mende.
  

Première publication : 28/11/2008

COMMENTAIRE(S)