Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Référendum en Italie : un scrutin à risque pour Matteo Renzi

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Présidentielle 2017 : la nouvelle donne.

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

PIB : la richesse se fait tirer le portrait

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

François Fillon est-il le "Thatcher français" ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Pascal Elbé

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le renoncement de François Hollande est-il un aveu d'échec ?

En savoir plus

FOCUS

Autriche : qui est Norbert Hofer, le nouveau visage du parti d'extrême droite ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Hommage à Ousmane Sow, l'artiste des ethnies

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dix ans de France 24 : dans les coulisses de la chaîne

En savoir plus

Asie - pacifique

Deux ressortissants français tués dans les attentats

Vidéo par Lise THOMAS-RICHARD

Dernière modification : 28/11/2008

Deux Français ont été tués dans les attentats de Bombay. Il s'agit de la fondatrice de la marque de lingerie "Princesse tam.tam", Loumia Hiridjee, et de son mari. La famille n'avait pas eu de nouvelle du couple depuis mercredi soir.

Lire aussi notre dossier sur les attentats de Bombay en cliquant ici.


Également : Le témoignage d'un soldat indien, sur les opérations militaires menées dans les hôtels.  

 

(Reuters) - Deux Français ont été tués dans les attentats Bombay, a annoncé vendredi le Quai d'Orsay.

"Je confirme que deux Francais ont trouvé la mort dans les attentats de Bombay", a déclaré à Reuters un porte-parole du ministère français des affaires étrangères.

Un couple avait été vu dînant dans le restaurant de l'hôtel Oberoi mercredi soir et, depuis, leurs familles étaient sans nouvelles, a précisé pour sa part la radio RTL.

Selon des sources policières, il s'agit de la fondatrice de la marque de lingerie "Princesse tam.tam", Loumia Hiridjee, et de son mari.

L'information a été confirmée à Reuters par le président de l'entreprise.

"En faisant autant de morts, dont deux Français, et de blessés, les terroristes se sont attaqués à la plus grande démocratie du monde. Tous les démocrates du monde se tiennent à ses côtés", a déclaré le ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner.

"Je renouvelle mon soutien total, celui de la France et de l'Union européenne, aux autorités indiennes et au peuple indien dans une terrible épreuve que nous surmonterons tous ensemble", a-t-il ajouté dans un communiqué.

Un avion doit prochainement ramener en France une vingtaine de Français bloqués à Bombay ces derniers jours par les attaques d'activistes islamistes.

Un appareil d'une capacité d'environ 150 places devrait arriver à Paris vendredi ou samedi soir avec à son bord environ 20 Français et d'autres Européens, a déclaré Eric Chevallier, porte-parole du ministère français des Affaires étrangères.

Parmi les Français rapatriés figurent 15 membres du personnel d'Air France <AIRF.PA>, qui se sont retrouvés bloqués dans leur hôtel après les attaques qui ont fait plus de 130 morts depuis mercredi soir dans la capitale économique indienne.

Première publication : 28/11/2008

COMMENTAIRE(S)