Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Cisjordanie : un Palestinien tué par l'armée israélienne

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Vol AH5017 d'Air Algérie : Paris n'exclut "aucune hypothèse"

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

Asie - pacifique

Les combats ont pris fin, le bilan s'alourdit

Vidéo par Audrey RACINE

Dernière modification : 29/11/2008

La police de Bombay a annoncé la fin des opérations après avoir abattu les derniers islamistes retranchés dans l'hôtel Taj Mahal samedi matin. Un nouveau bilan fait état d'au moins 195 morts et 295 blessés.

Lire aussi notre dossier sur les attentats de Bombay en cliquant ici.


Également : Arrivée à Paris d'un avion transportant 77 rescapés.  

 

Et notre analyse : "Pourquoi la police a été prise au dépourvu".

 
AFP - Des commandos indiens ont abattu samedi trois islamistes encore présents dans l'hôtel Taj Mahal de Bombay, dans l'assaut final visant à reprendre le contrôle de l'hôtel et qui a mis un terme aux attaques lancées mercredi soir, a indiqué la police.
  
"Nous avons dit qu'il y avait trois terroristes...et nous avons trois corps", a déclaré J.K. Dutt, chef de la Garde nationale indienne, à des journalistes à l'extérieur de l'hôtel.
  
"Nous avançons chambre par chambre pour vérifier que la situation est sûre", a-t-il ajouté, appelant les derniers clients se cachant encore dans l'hôtel à se manifester.
  
Peu avant, le chef de la police a indiqué que tous les extrémistes islamistes encore retranchés dans l'hôtel Taj Mahal de Bombay avaient été tués, en annonçant la fin de l'opération.
  
"Toutes les opérations sont terminées. Tous les terroristes ont été tués", a déclaré Hassan Gafoor plus de deux jours après le déclenchement des attaques coordonnées contre plusieurs cibles de la capitale économique indienne qui ont fait 195 morts.
  
Les clients "doivent ouvrir leurs rideaux pour que les forces de sécurité puissent voir à l'intérieur des chambres et vérifier qu'il n'y a plus que des clients et pas de terroristes", a ajouté M. Dutt.
  
Selon M. Dutt, des "petites explosions" pourraient être entendues pendant que les commandos mènent leur opération de sécurisation de l'hôtel étage par étage.
  
Les troupes d'élite indiennes étaient intervenues vendredi dans un immeuble abritant un Centre religieux juif de la secte ultra-orthodoxe Chabad-Loubavith et y avaient tué deux hommes armés. Ils avaient également découvert cinq morts, dont un rabbin et sa femme, de nationalité américaine.
  
La police avait par ailleurs annoncé vendredi soir la fin des opérations à l'Oberoi/Trident, un autre hôtel de prestige occupé par les islamistes.
  
Le magnat indien de l'industrie, Ratan Tata, président du groupe Tata, propriétaire de la chaîne d'hôtels Taj, a effectué samedi une visite du complexe hôtelier afin d'évaluer les importants dégâts causés par trois nuits d'attaques et des incendies en série.
  
Des images de télévision, prises à l'intérieur de l'hôtel, ont montré la salle de restaurant du rez de chaussée ravagée par le feu, les fenêtres détruites et le sol recouvert d'un épais tapis de vert.
  
Des traces de balles étaient visibles sur les murs tandis que les vitrines des boutiques de l'hôtel ont volé en éclat, selon les images.
  
Le Taj Mahal, établissement hôtelier prestigieux et historique, était le dernier endroit où étaient encore retranchés des assaillants, près de 60 heures après le déclenchement des attaques.
  
L'hôtel Taj Mahal, palace construit il y a 105 ans grâce aux fonds de l'industriel indien Jamsetji Nusserwanji Tata, compte 565 chambres et 46 suites et a accueilli notamment la reine Elizabeth II et l'ancien président égyptien Gamal Abdel Nasser.

Première publication : 29/11/2008

COMMENTAIRE(S)