Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INFO ÉCO

États-Unis-France : les taxes de la discorde

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Loi asile-immigration : "hystérisation" ou "Bérézina morale"?

En savoir plus

L’invité du jour

Jean-Claude Heudin : "L’intelligence artificielle, c’est un peu comme la force dans Star Wars"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Emmanuel Macron courtise Donald Trump, mais est-ce bien utile ?"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Herman Van Rompuy : "On ne convaincra les Européens qu'avec des résultats"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Consultations citoyennes : les 27 vont débattre, mais de quoi ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Afrique du Sud : violentes manifestations à Mahikeng

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La fin d'une ère : Arsène Wenger quitte Arsenal

En savoir plus

LIGNE DIRECTE

Surpêche et pollutions au Bénin : les images pour sauver le lac Nokoué

En savoir plus

Moyen-Orient

Deux collaborateurs de l'ONU tués par un obus dans la zone verte

Dernière modification : 29/11/2008

La chute d'un obus, samedi dans la zone verte, secteur ultra-protégé de Bagdad, a coûté la vie à deux étrangers chargés de l'entretien à la mission de l'ONU et blessé 15 autres personnes.

(AFP) - Deux contractuels étrangers, chargés de l'entretien à la mission de l'ONU en Irak, ont été tués et 15 autres ont été blessés par la chute d'un obus samedi dans la "zone verte", secteur ultra-protégé de Bagdad, a déclaré un porte-porte des Nations unies.
  
"Deux contractuels en charge de l'entretien ont été tués et 15 autres ont été blessés, dont sept grièvement, par la chute d'un obus à 06H00 (03H00 GMT) dans la zone verte", a-t-il précisé à l'AFP, sans vouloir être identifié.
  
"De nationalité étrangère, ils étaient employés par l'ONU à des tâches d'entretien. Il ne s'agit pas de fonctionnaires de la Mission d'assistance de l'ONU en Irak (UNAMI)", a-t-il ajouté.
  
Le 19 août 2003, un attentat-suicide au camion piégé contre le quartier général des Nations unies à Bagdad, a coûté la vie à 22 personnes de 10 nationalités différentes, dont le représentant spécial de l'ONU en Irak, Sergio Vieira de Mello.
  
Le 22 septembre, un deuxième attentat contre le QG de l'ONU, décidait l'organisation internationale à retirer la plupart de son personnel d'Irak.

Première publication : 29/11/2008

COMMENTAIRE(S)