Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

CAMEROUN ANGLOPHONE: INTERNET RÉTABLI APRÈS 3 MOIS DE COUPURE

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Attentat sur les Champs-Élysées : Émotion et récupération

En savoir plus

TECH 24

Fintech : comment bancariser les exclus du système financier

En savoir plus

JOURNAL DE CAMPAGNE

Marine Le Pen, François Fillon et Emmanuel Macron annulent leurs déplacements après l'attaque sur les Champs-Elysées

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Embarqués avec les soldats du feu

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Croissance mondiale : l'optimisme (relatif) du FMI

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le pari de Theresa May : les Britanniques aux urnes pour un Brexit fort

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'Orchestre symphonique de Téhéran s'ouvre à Fauré et Berlioz

En savoir plus

MODE

Madrid fashion week : les créateurs espagnols s'affirment

En savoir plus

Moyen-Orient

Deux collaborateurs de l'ONU tués par un obus dans la zone verte

Dernière modification : 29/11/2008

La chute d'un obus, samedi dans la zone verte, secteur ultra-protégé de Bagdad, a coûté la vie à deux étrangers chargés de l'entretien à la mission de l'ONU et blessé 15 autres personnes.

(AFP) - Deux contractuels étrangers, chargés de l'entretien à la mission de l'ONU en Irak, ont été tués et 15 autres ont été blessés par la chute d'un obus samedi dans la "zone verte", secteur ultra-protégé de Bagdad, a déclaré un porte-porte des Nations unies.
  
"Deux contractuels en charge de l'entretien ont été tués et 15 autres ont été blessés, dont sept grièvement, par la chute d'un obus à 06H00 (03H00 GMT) dans la zone verte", a-t-il précisé à l'AFP, sans vouloir être identifié.
  
"De nationalité étrangère, ils étaient employés par l'ONU à des tâches d'entretien. Il ne s'agit pas de fonctionnaires de la Mission d'assistance de l'ONU en Irak (UNAMI)", a-t-il ajouté.
  
Le 19 août 2003, un attentat-suicide au camion piégé contre le quartier général des Nations unies à Bagdad, a coûté la vie à 22 personnes de 10 nationalités différentes, dont le représentant spécial de l'ONU en Irak, Sergio Vieira de Mello.
  
Le 22 septembre, un deuxième attentat contre le QG de l'ONU, décidait l'organisation internationale à retirer la plupart de son personnel d'Irak.

Première publication : 29/11/2008

COMMENTAIRE(S)