Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: des morts trop télégéniques

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - l'UE contre la Russie : les "mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les boîtes noires vont être analysées au Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

Asie - pacifique

Les manifestants obligent des policiers à battre en retraite

Vidéo par Pauline PACCARD

Texte par Cyril PAYEN

Dernière modification : 30/11/2008

Des centaines de manifestants ont gagné du terrain autour de l'aéroport international Suvarnabhumi de Bangkok, contraignant plusieurs dizaines de policiers à battre en retraite. Un officier a même été pris en otage, avant d'être relâché.

Retrouvez également : "Des manifestants blessés par l'explosion d'une grenade".


Décidément, rien ni personne ne semble pouvoir arrêter la fronde anti-gouvernementale en Thaïlande. Aussi impopulaire soit-elle dans un pays qui s’enfonce dans l’anarchie.

 

Près d’une semaine après leur "déclaration de guerre" au gouvernement - accusé d’être à la solde l’ancien Premier ministre populiste Thaksin Shinawatra, beau-frère de l’actuel chef du gouvernement -, les milliers de manifestants vêtus de jaune multiplient opérations coups de poing et les provocations.

 

Les manifestants multiplient les opérations coups de poing

Après avoir occupé le palais du gouvernement depuis trois mois, empêché une session importante du Parlement la semaine dernière, puis assiégé les deux aéroports de la capitale thaïlandaise, les membres de l’Alliance du peuple pour la démocratie (PAD) font désormais des "prisonniers de guerre", selon l'expression utilisée par des militants de la première heure.

 

Les protestataires ont en effet franchi un cap supplémentaire, samedi, en kidnappant un officier de police alors qu’ils repoussaient, sans se voir opposer une résistance notable, un barrage de la police anti-émeute sur une autoroute menant à l’aéroport international.
 

Un incident similaire impliquant, cette fois, une femme policier infiltrée et démasquée, dans l’enceinte du second aéroport dans l’après-midi, aurait pu tourner au lynchage sans l’intervention du service de sécurité.
 

Les forces de sécurité ne veulent pas s'en prendre aux militants du PAD

La proclamation de l’Etat d’urgence dans le périmètre des deux aéroports
, de même que le brutal limogeage du chef de la police ont été sans conséquence : aucune des forces de sécurité ne paraît vouloir prendre la responsabilité d’un assaut contre l’Alliance pour la Démocratie, en dépit du préjudice causé aux 100 000 touristes bloqués dans le pays, de la condamnation d’une partie de la communauté internationale, et des jours sombres que tous les indicateurs économiques prédisent, à court terme, pour le pays.

 

Si les questions sur le soutien et le financement - devenu massif - du camp anti-gouvernemental restent sans réponse pour l’heure, les atermoiements des forces de sécurité - et la vigueur des frondeurs - peuvent être interprétés comme les signes de l’existence d’un puissant appui.

Première publication : 29/11/2008

COMMENTAIRE(S)