Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

France - migrants illégaux : l'impasse calaisienne

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : l'Iran réaffirme son soutien à l'Irak : à quel prix ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Entretien exclusif avec José Manuel Barroso, président de la Commission européenne

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Magic in the moonlight" : la magie opère dans le dernier Woody Allen

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Total, premier groupe pétrolier en Afrique, a perdu son PDG Christophe de Margerie

En savoir plus

FACE À FACE

Martine Aubry, la gauche et ses frondeurs

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Ces étrangers qui partent combattre avec les Kurdes en Irak et en Syrie

En savoir plus

DÉBAT

La sentence de Pistorius est-elle "satisfaisante" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Prisonnier Pistorius"

En savoir plus

Faible taux de participation aux élections législatives

Dernière modification : 30/11/2008

En Roumanie, les législatives sont marquées par un duel serré entre la gauche social-démocrate et la droite démocrate-libérale. Sept heures après le début du vote, le taux de participation atteint difficilement les 20 %.

AFP - Le Premier ministre roumain Calin Tariceanu a appelé dimanche les électeurs à participer au scrutin législatif se déroulant dans le pays, alors que le taux de participation national était de 19,84% sept heures après l'ouverture des bureaux de vote.

"L'absentéisme qui semble caractériser cette journée jusqu'à présent mécontentera beaucoup de Roumains quant au résultat du vote, par le simple fait qu'ils n'ont pas voulu exercer ce droit fondamental", a lancé M. Tariceanu lors d'une déclaration de presse, trois heures avant la clôture.

"Je lance un appel extrêmement chaleureux et respectueux à tous les Roumains à comprendre qu'il est absolument nécessaire d'aller voter pour leur avenir", a-t-il insisté.

Alors qu'environ 18 millions d'électeurs étaient appelés aux urnes dimanche, le taux de participation était de 19,84% dans le pays et seulement 15,85% dans la capitale, après sept heures de votes, soit bien en-deçà des taux enregistrés à la même heure lors des législatives de 2004 (27,18%) et de 2000 (27,25%).

La date des élections, fixée par le Gouvernement, intervient à la veille de la fête nationale, une occasion pour beaucoup de s'offrir un long week-end.

Première publication : 30/11/2008

COMMENTAIRE(S)