Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

SUR LE NET

Gaza : Tsahal et le Hamas s'affrontent aussi en ligne

En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • En direct : 51 Français à bord du vol AH5017 d'Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

EUROPE

Deux partis d'opposition au coude à coude

Dernière modification : 01/12/2008

Les premiers résultats provisoire indiquent que les sociaux-démocrates du PSD et les démocrates libéraux du PDL sont au coude à coude à l'issue des élections législatives de dimanche en Roumanie.

Les partis d'opposition démocrate-libéral (PDL) et social-démocrate (PSD) sont au coude à coude, lundi, selon les premiers résultats officiels des élections législatives roumaines, avec une très faible avance pour le PDL contrairement aux estimations dominicales.

Donné avec une avance de cinq points par deux sondages sortie des urnes, le PSD a reculé au deuxième rang avec près de 33% sur les deux chambres, abandonnant la première place au PDL, qui totalise environ 34%, selon les résultats basés sur 71% du scrutin communiqués par le Bureau électoral central (BEC).

Le Parti national libéral (PNL, au pouvoir) du Premier ministre Calin Tariceanu est lui confirmé au troisième rang avec environ 18% des suffrages, soit un recul d'environ deux points par rapport aux sondages sortie des urnes.

"Les premiers résultats proviennent des grandes villes dont la tendance est plus favorable au PDL, attendons les résultats des villes moyennes et petites", a estimé le président du PSD Mircea Geoana, moins rayonnant que la veille mais toujours perduadé d'une "victoire" finale de sa formation.

Le président du PDL Emil Boc, pour sa part, a fait preuve de prudence, refusant de parler de "renversement de tendance" mais indiquant que les estimations de son parti "réalisées sur 90% des suffrages confirmaient une faible avance" pour sa formation.

"Si la victoire est confirmée, on pourra se présenter la tête haute devant le président qui décidera du futur Premier ministre", a commenté Theodor Stolojan, vice-président du PDL et candidat au poste de chef du gouvernement qu'il a occupé entre 1991 et 1992.

Une victoire du PDL faciliterait évidemment la tâche du chef de l'Etat dans le choix du futur Premier ministre, lui qui a exclu la nomination de MM. Tariceanu et Geoana, auxquels il reproche notamment d'avoir mené la campagne en vue de sa destitution.

Reste que le score final sera insuffisant pour former la majorité "solide" prônée par M. Basescu. Il faudra donc négocier une alliance pour gouverner, discussions qui seront sans aucun doute arbitrées par le PNL.

En attendant, le président et le Premier ministre assistaient aux festivités de la Fête nationale, célébrant le 90e anniversaire de l'unification de la Transylvanie.

L'Union démocratique des Magyars (UDMR), avec un peu plus de 6%, sera le quatrième parti représenté au Parlement d'où sera absent, pour la première fois depuis 1992, le Parti de la grande Roumanie (PRM, extrême-droite) qui n'a pu atteindre le seuil requis des 5%.

Quant au taux de participation, soit 39,26%, il est le plus faible depuis la chute du régime communiste en décembre 1989, selon les chiffres annoncés par le Bureau électoral central (BEC) à la clôture des urnes.

Environ 18 millions d'électeurs étaient appelés aux urnes dimanche pour renouveler leur Parlement, avec en jeu 315 sièges de députés et 137 de sénateurs, selon un nouveau mode de vote à un tour combinant le scrutin uninominal et le scrutin de liste.
 

Première publication : 01/12/2008

COMMENTAIRE(S)