Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Mathieu Kassovitz, l'enfant terrible du cinéma français

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : "Les proies", avec Nicole Kidman, sixième long métrage de Sofia Coppola

En savoir plus

FOCUS

En Espagne, le parc paradisiaque de Doñana meurt de soif

En savoir plus

FACE À FACE

Ferrand épinglé par "Le Canard enchaîné" : un premier couac pour Macron ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Manchester meurtrie par l'un de ses enfants"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Réforme de la loi travail : les choses sérieuses commencent

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'organisation Etat islamique cible des enfants"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "faux disparus" de Manchester

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Berenice Bejo, le Festival en porte-bonheur

En savoir plus

Economie

Les places européennes reculent nettement

Dernière modification : 02/12/2008

Les Bourses de Paris, Londres et Francfort ont enregistré à la clôture des reculs compris entre 5 et 6 % de leurs indices phares. À New York, Wall Street a ouvert en baisse, malgré les rebonds enregistrés ces derniers jours.

(AFP) - Les principales Bourses européennes accentuaient leurs pertes lundi en fin d'après-midi, cédant plus de 5% dans le sillage de la Bourse de New York, qui a ouvert en nette baisse après le fort rebond observé au cours des cinq séances précédentes.
  
La Bourse de Paris reculait fortement, une demi-heure avant la clôture, le CAC 40 cédant 5,46% après l'ouverture de Wall Street. Les investisseurs prenaient leurs bénéfices après l'envolée de la semaine dernière et face aux sombres perspectives économiques.
  
La Bourse de Francfort chutait de plus de 6%, l'indice vedette Dax perdant 6,12% à 16H08 GMT.
  
La Bourse de Londres s'enfonçait également dans la dernière demi-heure d'échanges, l'indice vedette Footsie-100 perdant 223,90 points, soit 5,22% par rapport à la clôture de vendredi.
  
Le Dow Jones perdait enfin 4,65%.

Première publication : 01/12/2008

COMMENTAIRE(S)