Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Le Tchad en guerre contre Boko Haram

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Dans le secret de la haute couture

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

BCE : Mario Draghi voit la vie en rose

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

L'"apartheid" de Manuel Valls : un grand mot et des petits remèdes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Emailgate" : "Hillary est sa pire ennemie"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

World Press Photo : l’un des lauréats perd son prix

En savoir plus

DÉBAT

La Libye dans le chaos : l'avenir du pays se joue-t-il au Maroc ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Burkina faso autorise l'exhumation de la dépouille présumée de Thomas Sankara

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Évasion fiscale : "En trois ans, les États ont pu récupérer 37 milliards d'euros"

En savoir plus

Economie

Les places européennes reculent nettement

Dernière modification : 02/12/2008

Les Bourses de Paris, Londres et Francfort ont enregistré à la clôture des reculs compris entre 5 et 6 % de leurs indices phares. À New York, Wall Street a ouvert en baisse, malgré les rebonds enregistrés ces derniers jours.

(AFP) - Les principales Bourses européennes accentuaient leurs pertes lundi en fin d'après-midi, cédant plus de 5% dans le sillage de la Bourse de New York, qui a ouvert en nette baisse après le fort rebond observé au cours des cinq séances précédentes.
  
La Bourse de Paris reculait fortement, une demi-heure avant la clôture, le CAC 40 cédant 5,46% après l'ouverture de Wall Street. Les investisseurs prenaient leurs bénéfices après l'envolée de la semaine dernière et face aux sombres perspectives économiques.
  
La Bourse de Francfort chutait de plus de 6%, l'indice vedette Dax perdant 6,12% à 16H08 GMT.
  
La Bourse de Londres s'enfonçait également dans la dernière demi-heure d'échanges, l'indice vedette Footsie-100 perdant 223,90 points, soit 5,22% par rapport à la clôture de vendredi.
  
Le Dow Jones perdait enfin 4,65%.

Première publication : 01/12/2008

COMMENTAIRE(S)